En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Militaires tués en Guyane : les suspects traqués par la gendarmerie


le 15 juillet 2012 à 21h07 , mis à jour le 15 juillet 2012 à 21h10.
Temps de lecture
3min
Forêt Guyane

Vue aérienne de la forêt en Guyane (archives). / Crédits : LCI

A lire aussi
Faits diversUne centaine de gendarmes, notamment du GIGN, ont été déployés en Guyane pour tenter d'interpeller une bande d'une demi-douzaine d'individus en fuite vers le Brésil, suspectée d'avoir tué fin juin à l'arme de guerre deux militaires français.

C'est une véritable chasse à l'homme  que les autorités ont lancé. Une centaine de gendarmes, notamment du GIGN, ont été déployés en Guyane dans la région de Régina (Est) pour tenter d'interpeller une bande d'une demi-douzaine d'individus en fuite vers le Brésil, suspectée d'avoir tué fin juin à l'arme de guerre deux militaires français.
 
La gendarmerie a mis en place, depuis le milieu de la semaine, un important dispositif de sécurité "d'une centaine d'hommes, comprenant un détachement du Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) dans la région de Régina (110 km de Cayenne)", a indiqué le colonel Didier Laumont,
commandant de la gendarmerie de Guyane. Les enquêteurs pensent que cette bande tente de rallier le Brésil voisin. "Cet important dispositif d'interpellation de malfaiteurs vise le groupe d'individus qui est soupçonné d'être à l'origine des attaques" a poursuivi le colonel, confirmant des informations de la radio Guyane 1ère. "Nous les suspectons de vouloir aller au Brésil", qui se trouve à environ 100 km à vol d'oiseau, a-t-il ajouté.
 
La bande se déplace actuellement d'ouest en est de la Guyane en direction du Brésil, en passant par la forêt et en utilisant les nombreux cours d'eau de ce département couvert à 90% par la forêt primaire d'Amazonie. Dans sa fuite à travers la forêt guyanaise, ce gang lourdement armé a tenté à plusieurs reprises de s'emparer par la force de différents moyens de transport, pirogues ou quad, selon plusieurs témoignages.
 
Le 27 juin, deux soldats du 9e Rima avaient été tués à l'arme de guerre, lors d'une opération "Harpie" de lutte contre l'orpaillage illégal dans laquelle deux gendarmes avaient aussi été grièvement blessés et un hélicoptère endommagé.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      logAudience