En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Morbihan : deux SDF tués par un TGV


le 15 juillet 2012 à 08h44 , mis à jour le 15 juillet 2012 à 12h31.
Temps de lecture
3min
TGV

Image d'archives / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
Faits diversUn groupe de trois sans domicile fixe circulant à pied sur un pont ferroviaire près de Lorient a été happé par un TGV dans la nuit de samedi à dimanche. Deux sont morts, un troisième blessé.

L'accident, meurtrier, a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche : deux SDF de 39 et 44 ans ont été tués, et un troisième individu, sans doute lui aussi sans domicile fixe, blessé, après avoir été percutés par un TGV sur la commune de Lanester, près de Lorient.

Le drame s'est produit samedi vers 23h55, sur le pont ferroviaire reliant Lorient à Hennebont, près de l'avenue principale de Lanester. Le SDF blessé grièvement, atteint aux jambes (un jeune homme de 28 ans) est dans un état "assez sérieux, il a été opéré ce matin", a précisé en fin de matinée le procureur adjoint de Lorient, Philippe Lemoine.

Trois piétons ivres sur un pont ferroviaire

"Une enquête de police est en cours pour déterminer les origines et les causes de la mort" mais en l'état "il n'y a pas à suspecter d'infraction" qui pourrait entraîner une quelconque poursuite de la SNCF, selon le magistrat. L'enquête a déjà permis d'établir qu'au moins deux des personnes impliquées, connues des service de police, étaient sans domicile fixe, "et le troisième on suppose qu'il en est de même", a-t-il précisé. Les trois victimes circulaient à pied sur le pont ferroviaire, "manifestement ivres", pour une raison encore indéterminée.

L'accident a provoqué l'arrêt de la circulation des trains dans les deux sens. Un TGV Paris-Quimper a été stoppé à Lorient et ses passagers acheminés par car vers leur destination, a indiqué la SNCF. Quant au TGV impliqué dans l'accident, il a enregistré un retard de 3 heures environ.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      logAudience