En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Nord : chasse à l'homme après une fusillade en pleine discothèque


le 08 juillet 2012 à 07h40 , mis à jour le 06 septembre 2012 à 11h01.
Temps de lecture
3min
Enquêteurs devant une boîte de nuit de Bertry, près de Cambrai, visée par une fusillade (8 juillet 2012)

Enquêteurs devant une boîte de nuit de Bertry, près de Cambrai, visée par une fusillade (8 juillet 2012) / Crédits : AFP / D. Charlet

A lire aussi
Faits diversUne dizaine de personnes ont été blessées dimanche matin dans une discothèque à Bertry, près de Cambrai, lorsqu'un homme a ouvert le feu après avoir été refoulé de l'établissement. Il a pris la fuite. Un accès de violence qui survient une semaine à peine après la fusillade meurtrière de Lille.

A une semaine d'intervalle, c'est le même scénario, ou presque : après la fusillade meurtrière aux abords d'une discothèque de Lille, qui avait fait deux morts et six blessés le week-end dernier, et donné le signal d'une traque des suspects qui s'est achevée vendredi en Espagne, un homme qui s'était vu refuser l'entrée dans une discothèque à Bertry, près de Cambrai, a ouvert le feu dimanche matin. Cette fois, l'arme utilisée n'était toutefois pas une arme de guerre, mais un fusil de chasse, selon les gendarmes. Et si la fusillade a fait plusieurs blessés, il ne semble pas qu'elle ait eu des conséquences mortelles. Selon un dernier bilan des secours relayé par les gendarmes, les coups de feu ont fait une dizaine de blessés légers, qui ont été dirigés vers l'hôpital de Cambrai.

Le scénario de l'attaque a été relaté par un communiqué concis de la gendarmerie : "Aux alentours de 4h30, un individu, qui s'est vu refuser l'entrée dans la boîte de nuit Le Vamos à Bertry (59), a fait usage d'une arme de chasse à trois reprises". Il semblerait que l'homme ait fait usage de son arme très rapidement après avoir été refoulé, ce qui pourrait indiquer qu'il disposait d'un fusil dans sa voiture. Les gendarmes précisent qu'après la fusillade, l'auteur des coups de feu s'est enfui "à bord d'un véhicule dont le numéro d'immatriculation a été relevé". Les recherches sont actuellement en cours afin d'identifier le véhicule et son conducteur.

Fusillade de Lille : "tout le monde fait le rapprochement"

"Les premiers éléments de l'enquête font apparaître que l'auteur a utilisé son arme à l'extérieur et à l'intérieur de l'établissement", a précisé le communiqué. Les pompiers avaient indiqué dans un premier temps que les faits s'étaient déroulés à l'intérieur de l'établissement. Aucun pronostic vital n'est engagé et la personne la plus gravement touchée a été atteinte au coude, a précisé un peu plus tard le sous-préfet de Cambrai, Etienne Stock, lors d'une conférence de presse. Une unité de soutien médico-psychologique a été mise en oeuvre à Cambrai.

Cette fusillade survenant une semaine après celle de Lille, "bien évidemment tout le monde fait le rapprochement", a par ailleurs souligné le sous-préfet. "Il s'agit d'un contexte un peu similaire et en termes de date, on est dans un calendrier très proche", pour autant "il ne faut pas avoir d'a priori et les faits ne sont pas forcément identiques", a-t-il ajouté. 

Selon le maire de Bertry, Jacques Olivier, si l'on ne peut pas dire que l'établissement ait "mauvaise réputation", il n'est selon lui "pas calme non plus", évoquant des "sorties de boîte un peu mouvementées, comme toutes les sorties de boîte", mais "rien de méchant jusqu'à présent". Il s'est déclaré surpris "de la violence et de l'importance des faits", survenus dimanche. "Lorsque nous commençons à avoir ce genre de faits dans la ruralité, ça fait un peu peur", a-t-il ajouté.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience