En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Affaire Merah

Où Mohamed Merah sera-t-il inhumé ?


le 26 mars 2012 à 16h53 , mis à jour le 26 mars 2012 à 20h10.
Temps de lecture
4min
Mohamed Merah à 18 ans.

Mohamed Merah à 18 ans. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Faits diversAlors que le frère du tueur au scooter est en isolement depuis dimanche soir à la prison de Fresnes, les enquêteurs recherchent son degré d'implication dans les tueries de Toulouse et Montauban. Autre sujet du jour : la question de l'enterrement de Merah.

- Pas de mise sur écoute de la mère de Merah. La Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité s'était opposée fin 2011 à une demande de placement sur écoute de la ligne téléphonique de la mère de Mohamed Merah avant qu'il commette ses crimes, a indiqué des sources proches de l'enquête.

- Mohamed Merah a séjourné en Israël et dans les Territoires palestiniens. Les sources de sécurité israéliennes ont indiqué que Mohamed Merah était arrivé en septembre 2010 par le pont Allenby, qui relie la Jordanie à la Cisjordanie, occupée par Israël. Il a pu venir en compagnie d'autres ressortissants français, ont-elles précisé. Entré avec un visa de tourisme israélien, le jeune homme est reparti trois jours plus tard par le même pont Allenby, selon les mêmes sources.

- La famille de Mohamed Merah partagée sur l'inhumation. La famille en France du tueur de Toulouse et Montauban est partagée sur le lieu de son inhumation, a déclaré lundi un responsable régional du Conseil français du culte musulman. Le tueur lui-même avait souhaité être enterré en France, le pays "où il est né", a indiqué Abdallah Zekri en se référant à des propos d'Abdelghani Merah, un des frères de Mohamed, qui lui a demandé de participer à une éventuelle cérémonie. Mais certains membres de sa famille, comme sa mère, veulent qu'il soit inhumé en Algérie "pour éviter que sa tombe soit saccagée". "Il y a des démarches en cours actuellement pour amener sa dépouille en Algérie et organiser ses obsèques" dans la région de Médéa, a précisé son oncle maternel Djamel Aziri. "Son père et sa mère sont d'accord pour enterrer Mohamed en Algérie" a-t-il précisé.

- Questions autour du rôle du frère de Mohamed Merah.Abdelkader Merah, mis en examen et écroué dimanche soir à la prison de Fresnes, où il est maintenu à l'isolement selon un syndicat, est-il un personnage clef de l'enquête sur les meurtres commis par son frère ? C'est ce à quoi vont tenter de répondre quatre juges d'instruction.  Abdelkader Merah est soupçonné de complicité d'assassinats sur les trois tueries et d'association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme. Il a été mis aussi en examen pour vol en réunion pour avoir pris part avec son frère au vol le 6 mars à Toulouse du scooter que Mohamed Merah a utilisé lors des tueries. Selon les sources policières, Abdelkader Merah aurait fait, pour le compte de son frère, des achats de nature encore indéterminée. Enfin, il aurait dîné avec son cadet le 18 mars, la veille de l'attaque de l'école juive, selon une source proche de l'enquête. L'examen du contenu des ordinateurs d'Abdelkader n'a rien révélé de probant et la perquisition de son domicile n'a mis au jour ni arme, ni explosif, selon une source policière.

- Abdelkader Merah nie toute implication. Dimanche soir, son avocate Me Anne-Sophie Laguens a précisé que son client réfutait tous les chefs d'accusation portés contre lui et qu'il refusait de devenir "le bouc émissaire des actes de son frère", des crimes qu'il a, selon elle, "fermement" condamné. "Il ne faudrait pas déplacer le procès qu'on aurait aimé faire à Mohamed Merah sur lui parce que c'est le seul qu'on ait en ce moment". "Il n'est pas du tout fier des actes de son frère comme ça a été dit un peu partout dans la presse" a dit l'avocate de Abdelkader Merah . "C'est des fuites qu'il y a eu au niveau de la police mais qui n'étaient pas vraies et qui ont été déformées."
> Voir la déclaration de vidéo de l'avocate : Abdelkader Merah nie "avoir dit être fier des actes de son frère".

- Divorcé la veille de l'assaut. Mohamed Merah s'était marié religieusement le 15 décembre avec une jeune femme de l'agglomération toulousaine avant d'engager une procédure de divorce entérinée la veille de l'assaut lancé par le Raid, ont fait savoir l'intéressée et un imam.

- La fermeté de Sarkozy. Autre sujet du jour, Nicolas Sarkozy a voulu afficher sa fermeté lundi après l'affaire Mohamed Merah en annonçant que Youssef Al-Qaradaoui, célèbre prédicateur qatari qui devait participer à une réunion en France, n'était "pas le bienvenu sur le territoire de la République".
> Lire notre article : Sarkozy : les prédicateurs extrémistes "pas les bienvenus" en France.

Commenter cet article

  • antigrade68 : @ Adam2711 Le respect est d'abort de respecter la Vie

    Le 28/03/2012 à 16h39
  • ciloo85 : Et vous pensez qu'il a eu du respect pour ceux qu'il a tué??

    Le 27/03/2012 à 05h00
  • didflo83 : Pour un tueur d'enfants y a pas de considérations. Les petits on t'ils été considérer eux ...NON

    Le 27/03/2012 à 03h57
  • adam2711 : Merci de respecter les morts.

    Le 26/03/2012 à 21h50
  • partidepuislong : Article 433-21 Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002 Tout ministre d'un culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que ne lui ait été justifié l'acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l'état civil sera puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende.

    Le 26/03/2012 à 21h31
      Nous suivre :
      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      logAudience