En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Père retranché sur une grue : Ayrault intervient dans l'affaire


le 17 février 2013 à 15h50 , mis à jour le 17 février 2013 à 16h59.
Temps de lecture
3min
Père privé du droit de voir son fils occupant une grue géante sur le site des anciens chantiers navals de nantes (16 février 2013)

Père privé du droit de voir son fils occupant une grue géante sur le site des anciens chantiers navals de nantes (16 février 2013) / Crédits : Céline Guimberteau

À lire aussi
Faits diversLe Premier ministre a demandé à Christiane Taubira et Dominique Bertinotti de recevoir des associations de défense des droits des pères la semaine prochaine. Par ailleurs, le père retranché dans une grue nantaise depuis vendredi a tagué dimanche après-midi sur le haut de la grue "sauver nos enfants de la justice".
Serge Charnay, retranché en haut d'une grue à Nantes depuis vendredi matin, se fait entendre. Son action, motivée par le désir de retrouver le droit de voir son fils, a été entendue par le Premier ministre français. "Le Premier ministre suit avec la plus grande attention la situation du père qui s'est retranché en haut d'une grue à Nantes", souligne Matignon dans un communiqué.

Jean-Marc Ayrault a en effet demandé à deux de ses ministres de recevoir SOS Papa. Christiane Taubira, ministre de la Justice, et Dominique Bertinotti, déléguée à la Famille, recevront donc l'association ainsi que d'autres associations de défenses des droits des pères la semaine prochaine.

Protestation de pères en série

Une première victoire pour ce père en colère et désespéré. Il a déclaré dimanche midi à des journalistes, présents au pied de la grue, qu'il n'avait pas l'intention de descendre tant que ses revendications ne seraient pas satisfaites. Il a perdu le droit de visite de son fils il y a deux ans à la suite de sa condamnation pour soustraction d'enfant. Ce père de famille a tagué dimanche après-midi sur le haut de la grue "sauver nos enfants de la justice", ont constaté les journalistes. Peint en bleu et rouge, ce message est assorti d'un coeur.

Reste pour l'heure que la situation semble se tendre entre Serge Charnay et les forces de l'ordre. Le père perché a menacé dimanche de porter plainte pour mise en danger de la vie d'autrui si les forces de l'ordre persistent à lui refuser tout ravitaillement de nourriture et médicament. "Je ne fais pas une grève de la faim et de la soif, je suis assiégé par les forces de l'ordre", indique Serge Charnay dans un communiqué transmis à la presse. Mais selon la préfecture, c'est lui qui refuse l'eau et les vivres qui lui sont proposées : "Vers 14 heures, nous lui avons proposé de lui faire passer eau, nourriture et médicaments. Il nous a répondu qu'il n'avait besoin de rien", a déclaré le directeur de cabinet du préfet de Loire-Atlantique, Patrick Lapouze.

Une série de père dans la même situation lui ont témoigné leur soutien en entamant des actions similaires. Sur une grue à Nantes samedi, sur un autre engin à Strasbourg dimanche, ainsi que sur le toit d'un immeuble à Saintes.

 

Commenter cet article

  • domino1444 : Ramenez-lui son fils!!!!

    Le 17/02/2013 à 17h31
      Nous suivre :
      Une famille découvre un trésor sur une épave en Floride

      Une famille découvre un trésor sur une épave en Floride

      logAudience