En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Plan alerte-enlèvement : les précédents


le 18 septembre 2011 à 17h50 , mis à jour le 01 octobre 2011 à 07h10.
Temps de lecture
4min
voiture girophare police nationale sécurité vigipirate

Crédits : TF1 News / Steve Marques

A lire aussi
Faits diversLe plan alerte-enlèvement, mis en place en France en 2006, a depuis été déclenché à dix reprises. Les enfants recherchés ont à chaque fois été retrouvés sains et saufs.

Les deux fillettes de la Flèche ont été retrouvées dimanche saines et sauves, a indiqué le Parquet du Mans.  

Le plan alerte-enlèvement, qu'est-ce que c'est ? Le plan alerte-enlèvement, déclenché pour la dixième fois en France dimanche après la disparition de deux soeurs dans la Sarthe, est un dispositif d'alerte massive et immédiate pour rechercher un enfant enlevé. Il est largement inspiré du plan "Amber Alert", créé au Texas en 1996, après l'enlèvement et l'assassinat de la petite Amber Hagerman. Adopté en France en février 2006, il consiste à lancer en cas de rapt d'enfant mineur une alerte massive à la radio, à la télévision et sur les panneaux des gares et autoroutes, mais aussi sur des sites internet, des panneaux d'affichage urbains ou les bornes de la Française des Jeux, pour mobiliser la population à la recherche de l'enfant enlevé et de son ravisseur. Les enquêteurs ont constaté que les premières 24 heures étaient cruciales pour la survie de l'enfant. A la télévision, une bande défile tous les quarts d'heure, tandis qu'un message en plein écran, avec éventuelle photo, s'affiche entre les programmes. Les chaînes de la région diffusent des messages plus rapprochés. Les réseaux de la SNCF, la RATP, les sociétés d'autoroute et la Fédération nationale d'aide aux victimes et de médiation (Inavem) relaient le message. Depuis avril 2010, le nombre de canaux de diffusion des alertes a été porté à une cinquantaine, contre une trentaine auparavant. Il comprend désormais par exemple des applications pour smartphones qui permettent de partager l'information sur Twitter ou Facebook.
 
Les neuf précédents :
 
9 juil 2006 : le plan est déclenché pour la première fois après la disparition, la veille à Bouillé-Ménard, dans le Maine-et-Loire, de deux soeurs de 8 et 10 ans. Emeline et Mélissa ont en réalité été confiées à une amie par leur mère qui, selon le procureur d'Angers, était "dans un état d'ébriété avancé".
  
11 jan 2007 : deux enfants de 11 et 8 ans, Christophe et Lucie, disparus la veille en compagnie de leur voisin, handicapé mental léger, sont retrouvés sains et saufs dans un centre commercial de Limay, dans les Yvelines, non loin de leur domicile.
  
13 jan 2007 : un bébé de 18 jours, Bilel, enlevé par une adolescente de 12 ans, est trouvé "en bonne santé" le lendemain avec sa ravisseuse dans une rame de RER à Brétigny-sur-Orge, dans l'Essonne. L'enfant lui avait été confié par sa mère le temps d'une consultation à l'hôpital.
  
15 août 2007 : Enis, 5 ans, disparu à Roubaix le 14 août dans l'après-midi, alors qu'il jouait devant chez lui, est retrouvé vers 0h10, deux heures après le déclenchement de l'alerte. Francis Evrard, un "pédophile récidiviste", a été condamné en octobre 2009 à Douai à 30 ans de réclusion, assortis d'une peine de sûreté de 20 ans, pour l'enlèvement et le viol de l'enfant. Il a fait appel.
  
 21 fév 2008 : un nourrisson d'un mois et demi, Kinsley, disparu à l'Ile-Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, est retrouvé à Garges-lès-Gonesse, dans le Val-d'Oise, sain et sauf, moins d'une heure après le déclenchement de l'alerte. Le ravisseur présumé est arrêté mais la police précise que le dénouement est dû à son enquête et non au plan Alerte Enlèvement.
  
12 mars 2008 : Alerte Enlèvement est déclenché après la disparition de Raphaël, 9 ans, à Nantes, mais l'enfant, qui était allé au cinéma, est retrouvé dans la nuit.
  
10 déc 2008 : le plan permet de retrouver Diango, âgé de deux jours, enlevé la veille à la maternité d'Orthez, dans les Pyrénées-Atlantiques. Le bébé est retrouvé en bonne santé chez une mère de 6 enfants de 48 ans, en fort désir d'enfant, qui avait simulé une grossesse.
  
20 mars 2009 : le plan est déclenché après l'enlèvement en Arles, dans les Bouches-du-Rhône, d'Elise, une Franco-Russe de 3 ans, sous les yeux de son père violemment agressé par deux hommes, en présence d'une femme qu'il pense être Irina Belenkaïa, mère de l'enfant. Mme Belenkaïa est arrêtée en avril en Hongrie alors qu'elle s'apprêtait à gagner l'Ukraine par la route avec Elise, qui sera ensuite rendue à son père. Mme Belenkaïa est transférée en mai vers la France puis mise en examen.
  
16 fév 2010 : le plan est déclenché pour l'enlèvement d'un bébé de 18 mois, Ibrahima, à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne, retrouvé sain et sauf quelques heures plus tard à Châtillon, dans les Hauts-de-Seine, avec son père, qui avoue le meurtre de la mère le matin même.  

Commenter cet article

  • misstykk28 : Ravie pour les filles. Il serait bien d'émettre le plan a CHAQUE disparition.

    Le 18/09/2011 à 23h37
  • ysatis9 : Bon courage aux petites filles pour avoir des parents aussi indignes....

    Le 18/09/2011 à 20h37
  • Eglantine : Heureux dénouement. Ouff

    Le 18/09/2011 à 20h28
  • ange85 : Bon courtage aux parents

    Le 18/09/2011 à 20h22
  • jafk : Bravo les gendarmes et le Parquet

    Le 18/09/2011 à 19h56
      Nous suivre :
      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      logAudience