En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Prise d'otages à Dijon : la mère et le forcené retrouvés morts


le 06 août 2012 à 23h15 , mis à jour le 06 août 2012 à 23h21.
Temps de lecture
2min
police policiers faits divers accident meurtre violences

Crédits : LCI

À lire aussi
Faits diversIssue tragique dans la prise d'otages à Dijon lundi soir. L'homme armé qui retenait à son domicile les parents de son ex-concubine a été trouvé mort, ainsi que son ancienne belle-mère. Le mari de cette dernière a été découvert en état de choc.

C'est le parquet de Dijon qui a annoncé le triste dénouement de la prise d'otages dans la soirée : "Le GIPN, intervenu à l'intérieur de l'appartement vers 22h30, a découvert le corps de la dame et de l'auteur de la séquestration, tandis que le conjoint a été retrouvé prostré, en état de choc".

On ignore pour l'instant les circonstances du drame et les raisons qui ont poussé le jeune homme de 27 ans à prendre en otages peu avant 16 heures les parents de son ex-compagne venus récupérer quelques affaires lui appartenant après la rupture du couple. Appelés par la jeune femme, inquiète de ne pas voir revenir ses parents, les policiers avaient été accueillis dans l'après-midi par un coup de feu tiré de l'intérieur de l'appartement, selon le procureur.

Un périmètre de sécurité avait été établi de part et d'autre de la rue, située à proximité de la gare de Dijon, où le groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) de Lyon avait pris position vers 19 heures. "Aucun contact n'a été établi pour l'instant avec le jeune homme", connu de la police pour des "actes de violence", avait indiqué le procureur.


 
 
 

Commenter cet article

  • rozennbretagne : Ce n'est pas bestial, les animaux n'agissent pas comme ça, c'est, au contraire, un comportement très humain !

    Le 07/08/2012 à 08h53
  • jafk : Se tuer d'accord si l'on n'est plus d'accord avec la vie ou autre, mais tuer d'autres personnes, cela relève de la folie, c'est là un geste bestial. JAF

    Le 07/08/2012 à 07h55
      Nous suivre :
      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      logAudience