En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Fin de la prise d'otages à l'agence Pôle Emploi

Alexandra Guillet par
le 17 octobre 2011 à 12h00 , mis à jour le 17 octobre 2011 à 14h55.
Temps de lecture
3min
Agence pôle emploi

Agence pôle emploi / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Faits diversL'homme qui retenait en otages depuis 11h30 les deux responsables de l'agence Pôle Emploi située rue Pelée à Paris, s'est finalement rendu à 14h30 sans faire de blessés.

Après trois heures de négociations avec les policiers, il a finalement accepté de se rendre, a appris TF1 News de source policière. L'arme qu'il détenait pour retenir les deux responsables de l'agence pôle emploi de la rue Pelée, à Paris, s'est révélée factice. Et aucun blessé n'est à déplorer. L'individu avait fait irruption dans l'agence vers 11h30 ce lundi, entraînant immédiatement le déploiement d'importants renforts policiers et l'évacuation d'une vingtaine de personnes.

Le preneur d'otages, précisant qu'il était armé d'un pistolet,  avait alors téléphoné et transmis un mail au site Rue89 pour faire part de ses revendications. "Je m'appelle Christian Denisot, 45 ans, intelligence moyenne, culture moyenne, sans talents particuliers, Français moyen", écrivait-il, selon des extraits de sa missive. "Depuis le début des années 2000, comme pas mal de citoyens français, je galère ; mais depuis quelques années, j'ai amorcé les étapes ultimes qui mènent à la précarité", poursuivait-il. "Mon âge est, à l'évidence, devenu un handicap certain dans ma recherche d'emploi (en fait, dès 35 ans vous êtes trop vieux). Les CDI sont introuvables. CDD de plus en plus rares, de moins en moins qualifiés et rémunérés". Il réclamait en outre "la dissolution des groupuscules sionistes violents" en France.

D'après une source policière, 'homme assurait "ne représente(r) aucune idéologie politique, aucune  religion", mais seulement "un simple citoyen avec ses convictions et sa conscience".

Commenter cet article

  • mixmove : Chômeur pendant 3 ans, il m'est arrivé ce genre de trip (juste en rêve, ça fait bien). En plus de vous sentir inutile, on vous replonge dans une relation parent/enfant.C'est très rabaissant. Vous perdez votre confiance a un moment clé de votre vie. Au final, j'ai trouvé un emploi, et l'ANPE, ne m'a était d'aucune utilité. J'espère que ce fait divers, mettra la lumière sur le comportement de certaines agences (j'en ai connu qu'une). Et c'est marrant qu'il est pensé rapproché l'Assedic et l'ANPE, c'était le même accueil

    Le 18/10/2011 à 05h39
  • luludu14270 : Bonjour, vous me faite bien rire. vous croyez sérieusement que les chômeurs qui ont une réel envie de travailler vont refuser un emploi?je suis malheureusement au chômage comme beaucoup,j ai un enfant. Malheureusement, après une bonne cinquantaine de postulation rien que sur le site de pôle emploi(en 1mois) et d autre démarche spontané en entreprise ,il ne m es venue que 3 réponse négative ou le recrutement a déjà était effectué alors que je suis très tôt sur le site de pôle emploi. donner moi votre recette miracle pour trouver du travail. même recureur de chiottes je prend. ne mettez pas tout le monde dans le même panier,il existe des personnes qui veulent s en sortir mais qui ne sont pas aider.Je comprend le ras le bol de se monsieur. Sur ceux, désolé d avoir déballé ma vie mais je pense que vous comprendrez.

    Le 18/10/2011 à 02h37
  • m1a9r4t6 : Reponse a mimadr comme vous j ai pris le 1er emploi venu a l epoque faute de mieux mais aujourd hui meme pour un petit boulot les patrons sont d une telle exigence et ont le choix c est plus pareil on v jette v ignore

    Le 18/10/2011 à 01h09
  • sophie70000 : C'est dramatique de devoir agir ainsi pour tenter d'alerter l'opinion publique...........

    Le 17/10/2011 à 20h59
  • marre25 : Si sa continue se sera de pire en pire , les pauvres personne ne les comprend et personne ne veux en entendre parler marre de cette dictature , interdiction de fouiller dans les poubelles pour manger , interdiction de mendier sous peine de prendre une amende , des faits divers comme celui ci il y en auras de plus en plus car le gouvernement ne fait rien pour arranger les choses les gens ne sens sorte plus, récemment taxe sur les sodas, augmentation du tabac et ses pas près de s'arrêter , je peux comprendre le désespoir de ce monsieur !

    Le 17/10/2011 à 20h41
      Nous suivre :
      États-Unis : deux femmes passent sous un train et échappent à la mort

      États-Unis : deux femmes passent sous un train et échappent à la mort

      logAudience