En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Quatre proxénètes d'un réseau rom écroués à Toulouse

Edité par avec
le 30 mars 2013 à 21h47 , mis à jour le 30 mars 2013 à 22h43.
Temps de lecture
3min
TF1/LCI : Prostituées sur la voie publique

Prostituées sur la voie publique / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Faits diversTrois hommes et une femme ont été écroués samedi soir à Toulouse pour "proxénétisme aggravé en bande organisée". Les proxénètes faisaient venir les femmes de Roumanie pour les mettre sur les trottoirs toulousains.

Trois hommes et une femme ont été écroués samedi soir à Toulouse pour "proxénétisme aggravé en bande organisée" et deux autres femmes, également mises en examen, ont été placées sous contrôle judiciaire, selon une source judiciaire. Ces six personnes font partie d'un réseau de Roms démantelé jeudi par la
police toulousaine.

Les trois hommes âgés d'une trentaine d'années dirigeaient le réseau et les
trois femmes mises en examen, âgées de 38, 29 et 19 ans les aidaient à "tenir"
une douzaine de filles. Les proxénètes faisaient venir les femmes de Roumanie pour les mettre sur le trottoir le long d'un grand axe entre le centre ville et le périphérique
nord. Leurs activités exaspéraient les riverains qui avaient signé des pétitions
et organisé des manifestations.

Un trafic au-dela des Pyrénées ?

Le principal proxénète écroué samedi, un Rom de 35 ans était déjà connu pour des faits de proxénétisme et de violences. Les policiers ont saisi chez lui dans un quartier populaire de Toulouse deux armes de poing et plus de 20.000 euros. L'argent des filles servait à payer ses créanciers en Roumanie, indiquait un enquêteur jeudi. Il a été interpellé mercredi soir à la frontière espagnole, ce qui laisse supposer que son trafic avait des ramifications au-delà des Pyrénées. Selon les enquêteurs, ses agissements impliquaient aussi des complicités en Roumanie.

Commenter cet article

  • ilesmarquises : C'est l'esclavage moderne.

    Le 31/03/2013 à 21h25
  • hgo04 : Hier soir, dans une émission TV, on montrait une jeune femme rom qui voulait être procureur... Devant le parterre adimratif on oublie souvent que il y a des gens bien qui ont toute leur place, et des criminels qui doivent être raccompagnés... Pendant cette émission, on a appris qu'en Roumanie, le gouvernement laisse faire le rejet de ces gens par la société, on a appris qu'ils étaient empéchés de travailler, empécher de posséder, empécher de vivre, et que pour cela ils fuyaient leur pays... L'europe, si prompt à nous rappeler les droits bidules chouette, laisse faire ces pays, en particuilier la Roumanie.... Que doit on penser???

    Le 31/03/2013 à 08h27
  • jemexprime : Ces jeunes femmes Rom ou autre ne sont pas exploitées seulement à TOULOUSE , mais dans toute la France , voyez le bord de la RN7 au sud de Valence , une pitié de les voir plantées sous leur parapluie et par tous les temps

    Le 31/03/2013 à 06h09
      Nous suivre :
      PSG-Barça : Jay-Z, Beyoncé et ... Sarkozy ensemble dans les tribunes

      PSG-Barça : Jay-Z, Beyoncé et ... Sarkozy ensemble dans les tribunes

      logAudience