En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Sécurité routière

Routes : un quart des tués en ligne droite, la moitié en état de somnolence


le 02 février 2012 à 22h51 , mis à jour le 02 février 2012 à 22h56.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Faits diversPrès d'un quart des tués sur les routes en 2011 ont péri dans une ligne droite, la moitié en état de somnolence, selon une étude publiée jeudi par 40 millions d'automobilistes. L'association demande par ailleurs aux piétons, cyclistes et deux-roues de "mieux assurer leur sécurité".

Les lignes droites et la somnolence sont meurtrières sur les routes. C'est le constat dressé jeudi par 40 millions d'automobilistes. Selon les chiffres publiés jeudi par l'association, sur les 3.970 personnes tuées en 2011, plus d'un quart (1.130) ont péri dans une ligne droite, et la moitié était en état de somnolence (622, soit 55%). L'association révélait la première étude annuelle réalisée par son Institut d'étude des accidents de la route, créé en janvier 2011. Laurent Hecquet, délégué général de l'association, suggère d'installer des bandes rugueuses (sonores) sur le réseau routier qui signalent aux automobilistes qu'ils dévient de leur trajectoire, et de lancer des campagnes contre la somnolence.
 
Par ailleurs, l'étude de 40 millions de consommateurs invite piétons, cyclistes et pilotes de deux-roues motorisés, qualifiés de "personnes vulnérables", à "mieux assurer leur sécurité". En 2011, l'institut a dénombré la mort de 488 piétons, dont 313 en agglomération, première catégorie de "personnes vulnérables". Pour 40 millions d'automobilistes, les piétons "ont intérêt à prendre soin de leur sécurité car la loi ne peut pas faire de miracle et rendre visible ce qui ne l'est pas".

Comportements imprudents
  
Deuxième catégorie, les cyclistes, dont 133 ont trouvé la mort (86 sur les routes et 47 dans les agglomérations). Selon 40 millions d'automobilistes, "leur accidentologie résulte pour une part importante des dépassements et pour une autre part importante de comportements imprudents compte tenu du fait qu'ils ne sont pas seuls sur la chaussée". Enfin 990 pilotes de deux-roues motorisés (motos, scooters...) ont été tués en 2011, dont 604 sur les routes, 358 dans les agglomérations et 28 sur les autoroutes. L'association reconnaît qu'il y a "quelques types d'accidents" comme le "tourne à gauche" d'un automobiliste. Pour autant, assure 40 millions d'automobilistes, "c'est aussi aux deux-roues motorisés d'assurer leur sécurité en prenant en compte les risques que comporte leur très grande vulnérabilité".

Commenter cet article

  • pmvallez : IL n'y a qu'une chose à faire, il faut mettre une taxe-amende aux automobilistes qui sont pris entrain de fermer les yeux, en france nous ne connaissons que ce moyen là donc allons-y gaiement....

    Le 03/02/2012 à 11h17
  • halx : On croit rêver en lisant les commentaires!!! La somnolence est due à la fatigue et non pas à la vitesse à laquelle on roule!!! La monotonie d'une ligne droite reste la même que l'on roule doucement ou vite...

    Le 03/02/2012 à 10h15
  • halx : Rien de pire que l'auto-évaluation!!!

    Le 03/02/2012 à 10h11
  • morob... : Moi j'veux rouler en zigzags!

    Le 03/02/2012 à 08h26
  • provincesavoie : Non, le nombre de tués diminuera. Pourquoi ? parce qu'à force d'embarquer des systemes sophistiqués nos voitures couteront tellement cher qu'on aura plus les moyens de les acheter, et c'est tant mieux. Cela devient ridicule d'avoir des véhicules avec 5 (et pourquoi pas 6 ou 7) étoiles au crash test pour rouler à 30 km/h en ville ? Pour l'instant je garde ma voiture de 21 ans d'age ( électronique ? connait pas !)

    Le 03/02/2012 à 08h24
      Nous suivre :
      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      logAudience