En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Saint-Denis: six collégiens incarcérés après le viol d'une adolescente


le 22 juin 2012 à 13h23 , mis à jour le 22 juin 2012 à 13h25.
Temps de lecture
3min
voiture police nationale sécurité policiers

Image d'archives / Crédits : TF1 News /S.M.

A lire aussi
Faits diversSix collégiens dont cinq garçons ont été placés en détention provisoire, soupçonnés de viols et complicité de viols en réunion sur une autre élève de 13 ans à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

C'est une information du Parisien confirmée par le parquet de Bobigny. Six collégiens dont cinq garçons ont été placés en détention provisoire, soupçonnés de viols et complicité de viols en réunion sur une autre élève de 13 ans à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
 
L'adolescente aurait été violée à deux reprises, fin avril et fin mai, dans les parties communes d'immeubles du quartier populaire du Franc-Moisin à Saint-Denis. Les cinq garçons, âgés de 14 à 16 ans, auraient participé au viol alors que deux jeunes filles, que la victime considérait comme des amies, selon le parquet, servaient de "rabatteuses". Ils ont été mis en examen jeudi soir pour "viols en réunion" et "complicité de viols en réunion". Ils ont tous été incarcérés, à l'exception d'une adolescente qui a été placée dans un foyer. Ils n'étaient pas connus des services de police auparavant.
 
Les sept jeunes, comme la victime, étaient scolarisés au collège Garcia Lorca à Saint-Denis. C'est d'ailleurs un surveillant de l'établissement qui, après avoir entendu une rumeur sur une vidéo de "tournante", avait alerté la direction du collège, laquelle a contacté le parquet. La victime, traumatisée, s'est vue prescrire trente jours d'incapacité totale de travail. Selon Le Parisien, deux des adolescents, qui auraient été les meneurs, étaient "imprégnés d'images de films pornographiques".

Commenter cet article

      Nous suivre :
      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      logAudience