En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Sarkozy prône une "tolérance zéro" face à la violence en Corse


le 13 avril 2012 à 17h09 , mis à jour le 13 avril 2012 à 17h31.
Temps de lecture
3min
Claude Guéant et Nicolas Sarkozy

Claude Guéant et Nicolas Sarkozy/Image d'archives / Crédits : ABACA

A lire aussi
Faits diversLe président-candidat a présidé, vendredi, sur l'île de Beauté, une réunion sur "le thème de la sécurité". S'il s'est réjouit de la "baisse des faits de délinquance", il a annoncé une "action systématique" pour lutter contre les violences.

"Rien ne sera laissé de côté". En visite en Corse, vendredi - la quatrième depuis son élection, Nicolas Sarkozy a indiqué que tout serait mis en oeuvre pour que les responsables de l'attentat qui a fait un mort à Ajaccio et du double assassinat en Haute-Corse, la semaine dernière, soient "arrêtés, déférés devant la justice et punis. Que personne n'en doute". Le président-candidat s'exprimait au sortir d'une réunion de travail à la préfecture d'Ajaccio sur la thème de la sécurité, qu'il a présidée aux côtés des ministres de l'Intérieur et de la Justice, Claude Guéant et Michel Mercier.

Evoquant "une nouvelle génération de délinquants, sans culture politique ou autre, d'une très grande violence", il s'est engagé à leur adresser "une réponse extrêmement forte". Objectif: conduire à "une tolérance zéro". Et pour cela, il a annoncé une "action systématique" face à un "niveau de détention des armes [qui] est intolérable". "La violence ne fait pas partie d'une culture", a-t-il rappelé.

"Protéger le tourisme des tentations mafieuses"

Le chef de l'Etat s'est néanmoins réjouit de "la baisse constante des faits de délinquance" dans l'Ile. "Le nombre des attentats et d'assassinats, toujours trop élevé, a considérablement diminué", a-t-il précisé. Il a également souligné que la police, la gendarmerie et la justice avaient "les moyens nécessaires" pour agir en Corse, où "16 millions d'euros d'actifs ont été saisis depuis quatre ans". "Il faut protéger tout secteur qui se développe, comme le tourisme, des tentations mafieuses", a-t-il déclaré. 

Avant le début de cette réunion, Nicolas Sarkozy a déposé une gerbe sous la plaque à la mémoire du préfet Claude Erignac, assassiné à Ajaccio en 1998. Il devait ensuite visiter une conserverie tout près de là avant de tenir meeting en fin d'après-midi.

Commenter cet article

  • anne342 : Notre Président à raison mais cela doit être valable pour tout territoire français, corse et autres : tolérance zéro et nous irons mieux

    Le 15/04/2012 à 08h20
  • shooby02470 : Et dire qu'il avait déjà promis d'aller chercher la croissance avec ses dents, de passer le karcher ? Et là, il veux désintoxiquer la corse des armes ! Toujours des tournures de phrases recherchée ? mais rien dans les actes

    Le 14/04/2012 à 09h49
  • mlhs : EEUUHH , ok la Corse est une ile , MAIS un département Français . Le 20° pour être précis !

    Le 14/04/2012 à 09h07
  • 44swann : On ne comprend rien à votre commentaire !

    Le 14/04/2012 à 02h34
  • simbabbad : Une semaine avant l'élection, il nous ressort la "tolérance zéro" vantée à l'éc?urement depuis dix ans. Les vantardises, on a vu le résultat.

    Le 14/04/2012 à 00h33
      Nous suivre :
      Décès de Christophe de Margerie : les images et la reconstitution du crash

      Décès de Christophe de Margerie : les images et la reconstitution du crash

      logAudience