En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Seine-et-Marne : un tigre toujours introuvable, des caméras thermiques utilisées cette nuit

Edité par
le 13 novembre 2014 à 12h22 , mis à jour le 13 novembre 2014 à 22h36.
Temps de lecture
5min
Tigre en liberté à Montévrain (Seine-et-Marne)
A lire aussi
Faits divers Malgré la mobilisation d'une centaine de personnes, le tigre évadé court toujours à Montévrain, non loin de Disneyland Paris.Le dispositif de recherche a été allégé pour la nuit mais la traque se poursuit grâce à un hélicoptère avec caméra thermique.

"Nous sommes toujours en alerte". Une cellule de veille a été mise en place dans la commune de Montévrain pour toute la nuit en Seine-et-Marne. Policiers, pompiers et  forces de secours sont toujours à la recherche d'un tigre en liberté dans le secteur de la commune située à l'est de la région parisienne, à proximité de Disneyland Paris. L'animal qui pèserait 70 - 80 kilos a été signalé au petit matin par une habitante et, depuis, reste introuvable.

Pour la nuit, le dispositif de recherche a été allégé mais un hélicoptère continuait de survoler la zone avec une caméra thermique pour tenter de le repérer "s'il sort du bois, sans mauvais jeu de mots", indiquait sur LCI en début de soirée Cédric Tartaud-Gineste, directeur de cabinet de la mairie de Montévrain. L'intéressé rappelle d'ailleurs les messages de sécurité pour les habitants qui voudraient tenter un safari nocturne : "Pas d'initiative personnelle, pas d'acte héroïque. Appelez le 17 ou le 18."

Plus de 100 personnes ont arpenté, depuis 8 h 30 ce matin, la zone de recherches incluant le bois entre Chessy et Montévrain. Plus d'une dizaine de véhicules de pompiers, un hélicoptère et même un chien de chasse spécialisé dans la traque d'ours et du gros gibier ont quadrillé la zone, grande comme quatre ou cinq terrains de football, où le tigre a été repéré pour la dernière fois. En milieu d'après-midi, la zone de recherche a été élargie.

Toute la journée, les établissements scolaires locaux ont dû confiner les enfants à l'intérieur des bâtiments par mesure de sécurité.

Avec la proximité du Parc Disneyland Paris, l'événement local a été relayé par les médias du monde entier comme Usa Today ou le Sydney Morning Herald.  

"Il n'y a pas de doute, c'est bien un tigre" 

La traque, qui "s'est soldée par un échec", va se poursuivre dans la nuit mais en effectifs allégés. Mais outre l'obscurité, qui complique désormais les recherches, la nature "nonchalante" de la bête peut rendre la capture difficile: "L'animal ayant un penchant certain pour les siestes, il a pu s'endormir de longues heures au même endroit et passer ainsi inaperçu. Le tigre serait donc en train de ronfler sereinement pendant que toute la Seine-et-Marne s'inquiète !

"Il n'y a pas de doutes, c'est bien un tigre", déclare sans hésitation à l'AFP Robert Picaud, président départemental de la Louveterie, l'organe en charge de la régulation des nuisibles (habituellement les sangliers, renards, blaireaux...) qui a participé aux recherches. "Les empreintes sont bien réelles et elles n'ont pas été faites par un  homme. Ces empreintes, ainsi que les photos, ne laissent pas planer le doute",  assure ce spécialiste, qui précise que les traces découvertes sont "fraîches", ce qui indique que l'animal "vient d'arriver".  

C'est vers 8h30 jeudi matin que l'alerte a été donnée par Jean-Baptiste Berdeaux, gérant du supermarché voisin : "C'est mon épouse qui l'a vu ce matin, sur le parking de l'Intermarché", a relaté le commerçant. "Elle n'est pas sortie de la voiture et m'a appelé pour me dire je crois que j'ai vu un lynx", a-t-il ajouté.  Montré aux autorités, le cliché a convaincu les gendarmes de prendre l'affaire au sérieux et de déclencher les battues.

"Nous savons où il se cache nous expliquait, à la mi-journée, Clément Joly, directeur de la communication de la mairie de Montévrain : grâce aux empreintes de ses pattes, nous avons pu le localiser. Il est tapi dans un bosquet derrière les cours de tennis de la ville. Pompiers et gendarmes au sol, ainsi qu'un hélicoptère géothermique sont mobilisés pour le faire sortir de sa cachette et le capturer." Manifestement, ce n'était pas si simple...

Si le but est bien de parvenir à le récupérer sans le tuer, les tigres étant une espèce protégée, la préfecture n'exclut aucune hypothèse : "Dans la mesure du possible, on essaie de l'endormir. S'il se montre dangereux ou agressif, l'ordre sera donné de l'abattre", reconnaît-elle.
 

D'où vient le félin ?

Car la priorité reste la sécurité des riverains : "Les forces de l'ordre arpentent le secteur afin d'empêcher les habitants de circuler à pied dans la zone délimitée. les écoles de la ville ont également été averties et elles ont pour ordre de confiner les enfants à l'intérieur, nous avait indiqué le directeur de la communication." Tant que la bête n'est pas retrouvée, ces mesures restent en place. 

D'où vient l'animal ? "C'est la question que nous nous posons, se demandait la mairie par la voix de son service communication : "Nous soupçonnons le cirque présent sur la commune samedi 8 novembre de l'avoir abandonné." Pourtant le cirque en question avait fait l'objet d'une visite de contrôle sanitaire par les gendarmes et a priori, il ne détenait pas de tigre. "Pas de tigre, en tout cas, qui soit déclaré, reconnaissait encore le directeur de la communication, mais ces points seront éclaircis par l'enquête de police et par la justice ultérieurement."

La direction du Parc des Félins situé à Nesles, à une trentaine de kilomètres de Montévrain a également été interrogée, mais aucune disparition d'animal n'a été rapportée.", indique encore la Préfecture. Il semble également, selon une source proche de l'enquête que Disneyland Paris n'ait également rien à voir avec l'évasion de la bête.

Que faire du félin une fois récupéré ? "Nous n'en avons aucune idée avouait avec honnêteté Clément Joly plus tôt dans la journée. Dans l'immédiat, nous avons surtout pour objectif de le capturer !" 

Commenter cet article

  • vercingetorix57 : Et pourquoi pas un gros chat ! Je possède un maine coon (l'un des plus gros chat au monde) et je vous assure il a des mégas pattes !

    Le 14/11/2014 à 20h13
  • mythologic : Il en ont bien un mais facile à dire... Moins facile à réaliser...

    Le 14/11/2014 à 03h06
  • mythologic : Ils auraient retrouvé des empreintes qui confirment que ce n'est pas un chat mais bien un bien plus gros matou.

    Le 14/11/2014 à 03h05
  • real-vord : Je trouve que morphologiquement ce fauve ressemble a un gros chat rouquin.......la forme de la tete du museau....un tigre c est gros meme jeune et la c est pas enorme on distingue bien deux touffe d herbe de 50 cm max et le reste herbe courte, d ailleur niveau recherche on a plus de chien pisteur parce que a part des mec qui kikoute avec des fusils, leur reste plus qu a trouver un "vrai" chat pour justifier tout cce bordel......et pendant ce temps a l assemblee le ps fais sa cuisine ^^

    Le 13/11/2014 à 22h20
  • gamalix : Il n'y a pas de chiens capables de suivre sa piste ??

    Le 13/11/2014 à 19h50

      Saint-Etienne-du-Rouvray : recueillements et bougies déposées sur les lieux du drame

      logAudience