En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Trois morts dans le crash d'un jet dans le Var


le 13 juillet 2012 à 16h55 , mis à jour le 13 juillet 2012 à 22h17.
Temps de lecture
3min
Un Gulfstream IV (archives).

Un Gulfstream IV (archives). / Crédits : DR

A lire aussi
Faits diversLes trois membres américains de l'équipage d'un jet biréacteur sont morts dans le crash de leur appareil qui s'est écrasé en bout de piste de l'aérodrome du Castellet (Var), vendredi après-midi.

Ils n'ont eu aucune chance. Les trois membres américains de l'équipage d'un jet biréacteur sont morts dans le crash de leur appareil qui s'est écrasé en bout de piste de l'aérodrome du Castellet (Var), vendredi après-midi.
 
Les trois victimes sont deux hommes de 24 et 61 ans et une femme de 30 ans, tous les trois de nationalité américaine, a précisé la préfecture du Var.  Le biréacteur, a priori un Gulfstream-IV, était parti de Nice pour rejoindre Le Castellet et s'est écrasé à l'atterrissage, selon une source proche de l'enquête. Selon les pompiers, les corps, totalement carbonisés, étaient encore sur place en fin de journée. L'avant de la carlingue s'est écrasé contre des arbres, tandis qu'une aile a terminé dans un lac situé en bout de piste. Des plongeurs étaient mobilisés pour s'assurer qu'il n'y avait pas d'autres corps à l'intérieur, selon la même source. Pour l'heure, il était difficile de se prononcer sur les causes de l'accident, selon le préfet qui a tenu un point-presse sur les lieux, en précisant que le consul général des Etats-Unis à Marseille avait immédiatement été prévenu de l'accident.

"C'était très brutal"
 
"J'ai vu une grosse fumée, je suis sorti immédiatement et j'ai vu l'appareil déjà disloqué et en train de flamber. L'incendie était vraiment très violent", a indiqué lors du point-presse le directeur de l'aéroport, qui se trouvait dans son bureau au moment du crash. Selon lui, le pilote n'a pas manifesté d'inquiétude particulière à l'agent de la tour de contrôle et ce n'est que dans la phase finale de freinage qu'il s'est passé quelque chose. "C'était très brutal", a-t-il confié, ajoutant que l'avion venait se "repositionner pour quelques jours en prévision soit d'une reprise de passagers sur Nice, soit d'une prise en charge de passagers au départ du Castellet".

L'aérodrome, fermé jusqu'à nouvel ordre, pourrait rouvrir samedi après-midi, le week-end du 14 juillet étant un des plus chargés de l'année. L'enquête a été confiée au groupement de gendarmerie du Var et à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens (GTA), qui doit descendre de Paris pour épauler l'antenne niçoise.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      logAudience