En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un bijoutier blessé dans un braquage à l'arme de guerre à Grenoble


le 10 août 2012 à 13h20 , mis à jour le 10 août 2012 à 20h00.
Temps de lecture
3min
Attaque de la bijouterie de Grenoble : les images
A lire aussi
Faits diversDeux hommes ont braqué vendredi matin une bijouterie du centre-ville de Grenoble avec des armes de guerre, blessant le bijoutier avant de s'enfuir en prenant une passante en otage qu'ils ont libérée, "choquée", à une quinzaine de kilomètres de Grenoble, a-t-on appris auprès de la préfecture.

L'otage, une femme dont l'âge n'a pas été précisé, a été libérée "choquée mais pas blessée" lors de la fuite en voiture des suspects, à Saint-Ismier, à une quinzaine de km de la capitale des Alpes, a précisé la préfecture de l'Isère, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Les faits se sont déroulés vers 11H40. "Les deux hommes, cagoulés et munis d'armes automatiques de gros calibres, ont tiré plusieurs coup de feu dans la bijouterie et à l'extérieur en direction de la police", a précisé la préfecture. Ces armes ont été qualifiées "d'armes de guerre" par cette source. Une voiture de la police qui "patrouillait dans le secteur est arrivée sur place et a posé pied à terre en se tenant à distance. Pour des raisons de sécurité, comme le prévoit la procédure, elle n'a pas répliqué", a rapporté une source policière.

Le bijoutier souffre d'une blessure à la jambe, mais ses jours ne sont pas en danger. Il a été évacué au centre hospitalier universitaire de Grenoble. Aucun policier n'a été blessé, selon la même source.

Il y avait au moins trois braqueurs, selon le syndicat de police SGP/FO. Ils se sont enfuis en voiture en direction de Chambéry (Savoie) après avoir pris en otage la passante. Les policiers qui sont à leur recherche ont perdu leur trace dans l'agglomération de Chambéry, a précisé la même source.

Nombreux coups de feu 

De nombreuses douilles ont été retrouvées sur la scène de crime investie par les enquêteurs de la police technique et scientifique et la police judiciaire de Grenoble en charge de l'enquête qui avaient déposés en début d'après-midi des plots numérotés sur la chaussée. "Il est impossible de dire combien de coups de feu ont été tirés mais ils ont été nombreux", rapporte une source policière. "Les braqueurs étaient lourdement armés et ont tiré en rafale notamment lors de leur fuite en voiture. On a entendu les tirs jusque dans l'Hôtel de police" (situé à plusieurs centaines de mètres, ndlr), a raconté cette même source.

Un périmètre de sécurité a été installé autour du magasin situé dans l'hyper centre et entouré de terrasses de cafés qui étaient très fréquentées au moment du braquage, rapporte plusieurs témoins. "Les gens se sont allongés sur le sol et d'autres au couru. C'était la panique", raconte l'un d'eux interrogé par l'AFP.

"Ce dont nous sommes sûrs c'est qu'il y avait deux braqueurs à l'intérieur. L'enquête ne fait que commencer", a insisté le procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat. "Les vidéos de la ville et celles filmées par des témoins vont être regardées, nous allons voir si elles sont exploitables", a-t-il simplement ajouté alors qu'une vidéo montrant la fin de la scène a été postée sur internet. Le montant du butin est en cours d'évaluation. Selon un témoin les deux hommes seraient repartis avec une poubelle et un sac remplis.

Commenter cet article

  • heybaal : Intéressant. Que devient le bijoutier qui avait été arrêté pour avoir tiré sur ses agresseurs ? J'aime bien l'attitude de la police. Eux seuls ont le droit d'avoir des outils pour se défendre, mais ils arrivent et ils restent loin. Ils n'interviennent pas. Conformément à la procédure. Et on s'étonne du nombre de délits de ce genre ? Pas moi.

    Le 10/08/2012 à 18h24
  • andreiroublev13 : Et ça continue...Encore..Encore...

    Le 10/08/2012 à 17h38
  • disondonc : Mme Thoubira n'est pas sympa le bijoutier il n'a fait que se défendre on fait quoi avec ce bandit une réprimande gentille le Mr se défends a t il le droit ????

    Le 10/08/2012 à 17h35
      Nous suivre :
      Il marque 4 paniers en 30 secondes et empoche… 10.000 dollars !

      Il marque 4 paniers en 30 secondes et empoche… 10.000 dollars !

      logAudience