En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Une enseignante a-t-elle attaché un enfant à sa chaise ?


le 14 janvier 2013 à 16h48 , mis à jour le 14 janvier 2013 à 17h08.
Temps de lecture
3min
Une cour de récréation/Image d'archives

Une cour de récréation/Image d'archives / Crédits : Hemera Techonologies/Getty images/Thinkstock

A lire aussi
Faits diversDes enquêtes policière et administrative sont en cours pour savoir si une enseignante a attaché un enfant de trois ans et demi à sa chaise dans une maternelle de Narbonne pour le punir.

C'es la parole de l'une contre celle des autres. La mère de l'élève accuse une professeure des écoles, qui remplaçait l'institutrice titulaire en charge de la classe des tout-petits à la maternelle Charles-Perrault à Narbonne, d'avoir puni son enfant la semaine passée pour une bêtise et parce qu'il était "un peu agité". L'institutrice serait alors allée chercher une corde dans la classe de jeu et "elle a attaché mon fils à sa chaise alors qu'il lui demandait, en pleurant, de ne pas le faire", a raconté la mère de l'enfant dans la presse locale.  Cela "a duré une à deux minutes, mais c'est très long pour un enfant", a-t-elle ajouté.

Elle aurait appris les faits par l'intermédiaire d'un autre enfant qui aurait rapporté la scène à ses propres parents. L'enseignante mise en cause, décrite par l'Education nationale comme une professionnelle ayant plus de 20 ans d'expérience et intervenant en remplacement de ses collègues absents, a contesté les faits. L'enfant a été menacé d'être puni, mais il n'a pas été attaché, s'est-elle défendue auprès de l'administration.

La police essaie de démêler les versions et les témoignages. Elle s'est rendue lundi à l'école pour des constatations matérielles hors la présence des enfants, a précisé le procureur de Narbonne, David Charmatz. Les témoins devraient être entendus mardi, avant une éventuelle audition de la mise en cause au cours de la semaine, a-t-il dit. Il ne s'est pas prononcé sur le bien-fondé des accusations portées contre l'enseignante, mais le parquet prend l'affaire "très au sérieux". L'Education nationale a indiqué pour sa part avoir ouvert une enquête administrative. Elle a pris des mesures conservatoires en ne renvoyant pas l'enseignante travailler à l'école Charles-Perrault lundi, a-t-elle dit.

Commenter cet article

  • ancien-nicois : Sauf qu a mon epoque, je ne repondai pas aux adultes, je n utilisai pas des gros mots, et surtout j avais un certain respect non seuleument pour les adultes mais pour les autres, de nos jour le complexe de l enfant roi a qui on laisse tous passe cree une generation de gens sans respect et qui se prennent tous pour le nombril du monde

    Le 19/01/2013 à 01h48
  • fleurdevanille2 : Il faut déjà que cela soit vrai, 3 ans et demi on ne s'exprime pas encore clairement (l'âge de mon fils).

    Le 17/01/2013 à 16h18
  • rachel6 : @monpays68 : la gravité des faits reprochés n'ont rien à voir avec ce que vous citez.

    Le 15/01/2013 à 15h45
  • cotcot82 : Si cela est vrai moi ca me choque d'attacher un enfant de 3ans1/2 à une chaise pour le punir!!

    Le 15/01/2013 à 11h29
  • tolerance19 : Il va falloir des caméras dans les écoles, cela économisera les enquètes policières et cie..

    Le 15/01/2013 à 09h09
      Nous suivre :
      La vidéo que Gilles Bouleau n’aurait jamais voulu revoir

      La vidéo que Gilles Bouleau n’aurait jamais voulu revoir

      logAudience