En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Vincennes : le couple de "dépeceurs" chinois mis en examen


le 19 juin 2012 à 22h13 , mis à jour le 19 juin 2012 à 22h15.
Temps de lecture
3min
Restes humains du bois de Vincennes : enquêteurs cherchant dans les fourrés à l'aide d'un chien (18 juin 2012)

Restes humains du bois de Vincennes : enquêteurs cherchant dans les fourrés à l'aide d'un chien (18 juin 2012) / Crédits : AFP / K. Tribouillard

A lire aussi
Faits diversLe couple chinois qui a reconnu avoir tué et démembré un autre couple a été mis en examen et écroué pour homicides volontaires. Une information judiciaire avait été ouverte après la découverte de restes humains dans le bois de Vincennes.

Le couple chinois qui a reconnu en avoir tué un et dépecé un autre avant d'éparpiller les corps dans le bois de Vincennes a été mis en examen mardi pour homicides volontaires et écroué.  Après avoir ouvert dans la matinée une information judiciaire après la découverte de restes humains dans le bois de Vincennes, le parquet avait requis le placement en détention des deux suspects.
L'homme et la femme ont été mis en examen pour homicides involontaires, mais aussi pour homicide involontaire aggravé, car ils sont soupçonnés d'avoir non seulement assassiné le couple dont des restes de dépouilles ont été découverts, mais aussi le bébé de leurs victimes, dont le corps n'a pas été retrouvé.
 
Un différend qui dégénère
 
L'affaire a débuté le 7 juin, quand deux joggeuses ont découvert dans le bois une jambe "sans vêtement et coupée à la cheville", en état de décomposition, selon une source proche de l'enquête. Une première partie de torse humain coupé au niveau des jambes et de la tête a ensuite été retrouvée vendredi. Samedi soir, un couple de Chinois s'est présenté à la police et a avoué "de manière très décousue" le meurtre d'un autre couple de Chinois dont il gardait le bébé.
Ils ont affirmé qu'un différend sur la disparition de cet enfant, mort dans des conditions apparemment accidentelles, avait "dégénéré" en dispute et déclaré aux policiers avoir tué ce couple et découpé les corps. Une source judiciaire a confirmé que le décès du bébé le 24 mai était selon les suspects à l'origine du litige.
Les déclarations de la femme mise en cause demeurant "confuses" selon une source proche du dossier, l'enquête devrait permettre de reconstituer l'enchaînement des faits.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      logAudience