En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Yann, lycéen et pompier volontaire, mort dans une maison en feu


le 04 novembre 2012 à 16h32 , mis à jour le 04 novembre 2012 à 21h55.
Temps de lecture
3min
Deux pompiers tués lors d'une intervention à Digne
A lire aussi
Faits diversA 16 ans, Yann participait à l'une de ses premières missions de pompier volontaire à Digne-les-Bains lorsqu'il est mort, samedi soir, en intervenant sur un sinistre provoqué par un feu de poêle à bois. C'est l'une des deux victimes de cet incendie, qui a aussi été fatal à un pompier professionnel de 35 ans. Une enquête judiciaire a été ouverte.

Le jeune Yann, un lycéen pompier volontaire depuis octobre, participait samedi soir à l'une de ses premières missions : un incendie provoqué par un feu de poêle à bois à Digne-les-Bains. Elle lui aura été fatale. Lorsqu'il est entré dans la maison en flammes au côté d'un sous officier de 35 ans, un pompier professionnel décrit comme particulièrement expérimenté, tous deux ont été victimes "d'un phénomène thermique violent" selon Thierry Carret, directeur adjoint du service départemental d'incendie et de secours (Sdis) des Alpes-de-Haute-Provence. Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce drame. Pour Thierry Carret, il est encore "trop tôt" pour déterminer si les deux pompiers ont été tués par un "flashover" ou embrasement généralisé éclair, phénomène redouté des pompiers qui produit l'explosion de gaz accumulés dans une pièce (lire : Tragique incendie à Digne-les-Bains : deux pompiers tués).

François Hollande a rendu hommage aux deux hommes dimanche, saluant le courage de tous ceux qui "sauvent des vies souvent au péril de la leur". Samedi soir, le ministre de l'intérieur Manuel Valls avait témoigné dans un communiqué de sa "profonde émotion".

"Un jeune homme très apprécié"

"Yann était un jeune homme très apprécié pour sa bonne humeur", a déclaré le commandant de la caserne de Digne, Henri Couvet. "Il avait été 'jeune pompier volontaire', une formation dispensée pendant trois ans et qu'il avait achevée au printemps 2012", a souligné pour sa part Thierry Carret. Le lycéen avait l'âge requis de 16 ans et avait pu ainsi intégrer "le recrutement des pompiers volontaires à l'automne", a ajouté l'officier.

L'enquête sur ces deux décès a été confiée aux policiers de Digne-les-Bains, a annoncé au cours d'un point presse dimanche à Digne le procureur de la République, Pierre-Jean Gaury. Outre l'enquête judiciaire, une enquête technique et administrative sera également réalisée, a précisé le préfet Michel Papaud, soulignant qu'il y avait dans ce dossier "une exigence et une vigilance particulière pour l'administration". "Un expert en incendie sera désigné, le matériel examiné" et "des témoins et des pompiers" seront entendus afin de vérifier la chaîne de commandement", a indiqué le procureur.

Commenter cet article

  • point29 : En aucun cas un mineur , plus encore un enfant de 16 ans doit etre exposé à un danger comme il l'a été .... il y a de l'inconscience dans l'encadrement .

    Le 05/11/2012 à 13h07
  • virginie584 : à 16 ans pourquoi prendre autant de risque à cet age ce n'était qu'un enfant encore

    Le 05/11/2012 à 10h28
  • makiawell : Ils serait juste qu'ils soient tous les deux décorés pour leur mérite et leur courage. RIP.

    Le 05/11/2012 à 09h28
  • SPP : Ã� quand la reconnaissance comme métier à risque? Faudra t il encore beaucoup de pompiers décédés???

    Le 05/11/2012 à 08h33
  • salomon54 : C'est triste , si jeunes !!!!!!!!!!!!!!!!

    Le 05/11/2012 à 08h32
      Nous suivre :
      Un singe sauve un autre singe

      Un singe sauve un autre singe

      logAudience