En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

L'actualité Justice

Barrage de Sivens : "Les dégâts sont faits malheureusement" déplore Noël Mamère

Barrage de Sivens : "Les dégâts sont faits malheureusement" déplore Noël Mamère

Société

La justice a annulé ce vendredi la déclaration d'utilité publique du barrage de Sivens. Noël Mamère déplore que cette décision soit si tardive et qu'il ait "fallu un mort". Le député écologiste de Gironde souhaite que les citoyens soient intégrés dans les futurs enquêtes d'utilité publique et espère une plus grande réactivité de la justice administrative. "C'est la preuve par l'absurde que des projets inutiles et imposés auraient dû être combattus par la justice administrative bien plus tôt, ça aurait évité cette mort tragique de Rémi Fraisse."

tapis

La Cour de cassation se prononce sur l'annulation de l'arbitrage entre Tapie et le Crédit lyonnais

Société

La Cour de cassation se prononce ce jeudi sur l'arrêt qui a annulé l'arbitrage octroyant en juillet 2008 plus de 400 millions d'euros à Bernard Tapie pour régler son litige avec le Crédit lyonnais. Le couple Tapie s'était pourvu en cassation, jugeant l'argumentation de la cour d'appel "tirée par les cheveux pour satisfaire à une volonté purement politique", selon une source proche du dossier.

“Elle est dans le délire”, commente l’avocate de Fabienne Kabou

“Elle est dans le délire”, commente l’avocate de Fabienne Kabou

Société

“Je lui ai donné le sein une dernière fois puis je me suis enfuie. J’ai compris que la mer était sur elle quand mes bottes se sont enfoncées dans l’eau”, raconte mardi Fabienne Kabou, accusée d'avoir assassiné sa petite fille de 15 mois en l'abandonnant sur une plage de Berck-sur-Mer à marée montante. “Quand va-t-on comprendre que cette femme délire” a commenté son avocate au deuxième jour de son procès.

Bugaled Breizh : "La Cour de Cassation va nous dire si l'instruction peut poursuivre son cours"

Bugaled Breizh : "La Cour de Cassation va nous dire si l'instruction peut poursuivre son cours"

Société

Depuis le naufrage du Bugaled Breizh, dans lequel cinq marins ont péri en 2004, les proches de victimes sont convaincus que le navire a été envoyé par le fond par un sous-marin qui se serait pris dans ses filets. Les proches des marins disparus espèrent que la Cour de cassation ne va pas fermer leur dossier. Ils contestent le non-lieu prononcé dans cette affaire qui risque de devenir définitif. Elle rendra son verdict ce mardi. "La Cour de Cassation va nous dire si l'instruction peut poursuivre son cours", a expliqué Michel Kermarrec, avocat des armateurs du Bugaled Breizh.

Bugaled Breizh : la Cour de cassation doit trancher, dernière chance pour les proches des victimes

Bugaled Breizh : la Cour de cassation doit trancher, dernière chance pour les proches des victimes

Société

Depuis le naufrage du Bugaled Breizh, dans lequel cinq marins ont péri dans la Manche le 15 janvier 2004, les proches de victimes sont convaincus que le navire a été envoyé par le fond par un sous-marin qui se serait pris dans ses filets. Tous espèrent que la Cour de cassation ne va pas fermer leur dossier. Ils contestent le non-lieu prononcé dans cette affaire qui risque de devenir définitif. Verdict ce mardi.

Procès Kabou : la mère de famille parle de "sorcellerie" pour expliquer son acte

Procès Kabou : la mère de famille parle de "sorcellerie" pour expliquer son acte

Société

La première journée du procès de Fabienne Kabou a été consacrée à sa personnalité et son parcours. La femme de 39 ans accusée d'avoir abandonner à la mort sa fillette de 15 mois sur une plage de Berck-sur-Mer a choisi un mode de défense qui peut surprendre. Pour elle, il n'y a "pas d'autres explications que la sorcellerie", même si elle a eu du mal à le dire franchement devant les jurés comme l'explique son avocate Maître Fabienne Roy-Nansion.

Affaire Kabou : la personnalité de la mère de la fillette noyée "définitivement très surprenante"

Affaire Kabou : la personnalité de la mère de la fillette noyée "définitivement très surprenante"

Société

Le 20 novembre 2013, la petite Adélaïde, 15 mois, était retrouvée morte sur une plage de Berck-sur-Mer. Sa mère, Fabienne Kabou, est jugée pour assassinat à partir de lundi devant la cour d'assises du Pas-de-Calais, à Saint-Omer. Le premier contact a été "assez étrange" avec les juges. "Elle est arrivée très élégante, parle un français très soutenu avec une voix fluette, à la fois extrêmement polie et arrogante quand elle se sent irritée, menacée par les questions de la cour. Elle est surtout très dure vis-à-vis d'elle-même et de ce qu'elle a fait", nous explique notre envoyée spéciale, Ségolène Chaplin.

ZAPPING. Les images fortes de la semaine compilées en 90 secondes

logAudience