En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Peine de mort : 42% des Français y sont favorables


le 16 septembre 2006 à 12h39
Temps de lecture
3min
Justice Picto Vignette bleue

Crédits : INTERNE

JusticeSelon un sondage TNS Sofres, 4 Français sur 10 sont favorables au rétablissement de la peine de mort, abolie il y a 25 ans, le 18 septembre 1981.

Quatre Français sur dix sont favorables au rétablissement de la peine de mort abolie il y a tout juste 25 ans, révèle samedi un sondage TNS Sofres. 42% des Français sont pour, 52 % s'y déclarent opposés et 6 % sans opinion, selon le sondage. Les hommes sont plus enclins au retour de la peine de mort (44 %) que les femmes (42 %).

Plus on vieillit, plus on y est favorable : 48 % des 35 à 49 ans sont pour, de même qu'après 65 ans. De 25 à 34 ans, 32 % le sont. Les salariés du secteur privé sont par ailleurs plus favorables au rétablissement de la peine de mort (51 %) que ceux du public (30 %).

62% pour en 1981

Politiquement, les Français proches des idées de l'extrême droite sont massivement pour (89 % chez les partisans du FN et du MNR). Et 60 % des sensibilités proches de l'UMP sont pour, contre 29 % au Parti communiste ou 30 % au PS. Les personnes sans diplôme sont plus favorables au retour de la peine capitale (57 %) que celles du niveau de l'enseignement supérieur (21 %).

Le 18 septembre 1981, 363 députés avaient voté l'abolition de la peine capitale, conformément à l'engagement pris par le nouveau président socialiste François Mitterrand. L'abolition votée à une large majorité (seuls 117 députés s'y opposèrent) avait rencontré cependant l'hostilité de l'opinion publique. 62 % des Français se disaient favorables à la peine de mort, selon une enquête de 1981 menée par la Sofres.

D'après AFP 

(Sondage TNS Sofres réalisé les 13 et 14 septembre 2006 en face-à-face auprès d'un échantillon national de 1.000 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Un permis pour naviguer sur Internet

      Un permis pour naviguer sur Internet

      logAudience