En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Enseignante poignardée : l'Etat condamné


le 08 décembre 2008 à 15h46
Temps de lecture
3min
Karen Montet-Toutain, l'enseignante agressée en décembre 2005 au lycée Louis-Blériot d'Etampes

Karen Montet-Toutain, l'enseignante agressée en décembre 2005 au lycée Louis-Blériot d'Etampes / Crédits : TF1/LCI

JusticeLa justice a condamné l'Etat à verser 15.000 euros à Karen Montet-Toutain, poignardée en plein cours par un élève en 2005 dans un lycée d'Etampes.

Le tribunal administratif de Versailles a condamné récemment l'Etat à verser 15.000 euros à Karen Montet-Toutain, enseignante poignardée en plein cours par un élève le 16 décembre 2005 au lycée Louis-Blériot d'Etampes (Essonne), a-t-on appris lundi auprès de son avocat.
 
Dans son jugement rendu le 14 novembre, le tribunal rappelle que "la collectivité publique est tenue de protéger les fonctionnaires contre les menaces,violences, voies de fait, injures, diffamations ou outrages dont ils pourraient être victimes à l'occasion de leurs fonctions, et de réparer". L'Etat a ainsi été condamné au titre du préjudice moral résultant de son agression, majorés des intérêts au taux légal à compter du 26 octobre 2006, date de sa demande. L'avocat de Karen Montet-Toutain estime que le tribunal a reconnu implicitement que "l'indifférence" de la hiérarchie de l'enseignante à ses "appels au secours" avant l'agression constituent une "faute".

Hiérarchie alertée
 
Dans sa requête, l'avocat mettait en avant le fait que, dans les mois précédant l'agression, Mme Montet-Toutain avait alerté sa hiérarchie de plusieurs incidents, impliquant d'autres élèves que son agresseur. Quelques jours avant d'être poignardée, elle avait adressé un courrier électronique à une inspectrice pédagogique, dans lequel elle indiquait notamment qu'elle ne se sentait "plus en sécurité".

L'élève qui avait agressé l'enseignante, a été condamné le 1er mars à 13 ans de réclusion criminelle pour tentative d'assassinat. Il avait fait appel, et doit être rejugé à Paris du 20 au 24 janvier.

(D'après agence)

Commenter cet article

  • Gaston91 : Tres satisfait de cette decision(l'etat doit payer) envers la prof qui a ete qq temps celle de mon fils et pour l'agresseur sa peine de 13 ans multiplier par 2 gaston etampes

    Le 02/11/2009 à 08h38
  • Lorenzo : Je suis vraiment content pour elle. Bravo pour sa determination et j'espére que cela rappelera a aux administratif de l'education nationale qu'ils sont payés pour effectuer un boulot et assurer une certaines responsabilité. le je m'enfoutisme leur a couter 15000 euros pour une hierarchie qui se moque des personnes qui sont sur le terrain. Pour l'agresseur il devrait lui remettre la meme peine 13 ans.

    Le 08/12/2008 à 16h53
  • Gaelle : Je sui bien contente pour cette prof car elle a été la mienne pdt 1 an et c une femme super et un gd coeur ki ma bcp appris

    Le 08/12/2008 à 16h45
  • Remi33 : Mais on va ou ?! j espere que l'éleve va etre juger comme il se doit !!!!! s est pas possible des faits pareil !!!!

    Le 08/12/2008 à 16h29
      Nous suivre :
      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      logAudience