En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Rénovation de l'Hôtel Lambert: le prince attendra

Edité par
le 15 septembre 2009 à 16h00
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] Hôtel Lambert patrimoine Paris île Saint-Louis

Crédits : AFP

A lire aussi
JusticeLe tribunal administratif de Paris a suspendu, mardi, la décision du ministère de la Culture autorisant les travaux de rénovation de l'illustre l'Hôtel Lambert.

La juge des référés du tribunal administratif de Paris a suspendu mardi la décision du ministère de la Culture autorisant les travaux de restauration de l'Hôtel Lambert, un bâtiment du XVIIIe siècle classé, a annoncé maître Michel Huet, avocat de l'association Paris Historique qui contestait cette autorisation. Mais cette suspension ne s'applique pas aux travaux intérieurs de réhabilitation et de restauration prévus dans les "pièces remarquables" (comme la Galerie d'Hercule), à l'exception du cabinet de Nicolas Lambert, a-t-il ajouté. 
 
L'avocat du propriétaire de l'Hôtel Lambert a fait part mardi de sa "surprise", "Nous examinons toutes les hypothèses, en concertation avec le ministère de la Culture", a déclaré maître Eric Ginter, avocat du frère de l'émir du Qatar. Le propriétaire peut décider de se pourvoir en cassation auprès du Conseil d'Etat, a-t-il indiqué. Il peut aussi revoir son projet. Ou attendre le jugement de l'affaire au fond, ce qui prendra du temps. Le ministère de la Culture et de la Communication a pris "acte" de la décision et "attend désormais, pour ce qui concerne la partie des travaux qui a été suspendue, la décision du juge du fond qui statuera dans les prochains mois".
 
40 millions d'euros pour la rénovation
 
Situé à la proue de l'île Saint-Louis, oeuvre de jeunesse de l'architecte Louis Le Vau, l'Hôtel Lambert a été racheté en juillet 2007 par le frère de l'émir du Qatar pour environ 60 millions d'euros. Avec son fils Hamad Ben Abdallah Al-Thani, "cheville ouvrière du projet", il envisage de mettre environ 40 millions d'euros dans la restauration et le réaménagement de l'Hôtel Lambert. Le fait que les travaux de restauration dans certaines pièces remarquables soient autorisés laisse perplexe l'avocat du propriétaire. De facto, "on ne peut rien faire car on ne va pas commencer à restaurer les peintures historiques sans avoir refait le système électrique ou la charpente", a estimé l'avocat.
 
Le projet du prince prévoit un retour de l'hôtel dans sa forme initiale du XVIIe siècle tout en le modernisant. La construction de garages en sous-sol, sous la cour de l'hôtel, d'un ascenseur et de salles de bains est prévue, au grand dam des détracteurs du projet qui craignent une fragilisation de la structure de l'hôtel et sa dénaturation.

Commenter cet article

  • Jickys : S'il n'y avait pas le mécénat où en serait-on d'une partie de notre patrimoine ? Surveillons de près les restaurations mais ne bloquons pas des entreprises qui sont déjà engagées.... Nous avons les meilleurs ou presque architectes du monde, laissons-les travailler en toute sérénité.

    Le 13/10/2009 à 12h38
  • Syl : A Eric : Autant le détruire et mettre une tour à la place... L'État a son rôle de protection aussi, mais contre l'argent et les relations entre dirigeants il est très faible.

    Le 26/09/2009 à 16h55
  • Eric : A Michel: autant le vendre à quelqu'un, de toute façon aucun français n'a les moyens de se payer un tel hôtel particulier...

    Le 16/09/2009 à 01h28
  • Michel : Quelle idée aussi de vendre un tel patrimoine à des étrangers ? Pas normal.

    Le 15/09/2009 à 18h30
      Nous suivre :
      "Rollerman", l'homme au corps recouvert de roulettes

      "Rollerman", l'homme au corps recouvert de roulettes

      logAudience