En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

6 ans ferme pour avoir défiguré son associée dans un salon de massage


le 04 octobre 2012 à 22h46 , mis à jour le 04 octobre 2012 à 22h49.
Temps de lecture
3min
Palais de justice

Image d'archives / Crédits : TF1

A lire aussi
JusticeUne masseuse chinoise, qui avait violemment tailladé le visage de son associée, la défigurant, a été condamnée jeudi à six ans de prison par le tribunal correctionnel de Créteil.

Les deux femmes pratiquaient dans le salon de massage qu'elles tenaient à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) certaines "finitions" de nature sexuelle. Détail qui son importance : leur entourage n'était pas dans la confidence. 

En mars 2011, alors qu'un différend d'ordre financier les oppose, l'une d'elles révèle ce secret à l'amant de l'autre. Cette dernière, une petite femme aux cheveux longs, s'empare alors d'un couteau de boucher qui se trouvait chez elle. Se trouvant seule avec son associée dans le salon de massage, elle l'a frappée et jetée à terre, avant de tenter de l'étrangler et de lui asséner une quinzaine de coups de couteau, notamment à la tête, mais aussi sur les mains et dans le dos. La plupart de ces plaies ont atteint l'os.
 
Devant le tribunal, la prévenue, âgée de 49 ans et venue en France quelques années auparavant pour payer des études à son fils, a expliqué, en chinois et entre deux sanglots, qu'elle ne voudrait "jamais refaire une chose pareille", exprimant ses regrets. L'état actuel de sa victime, âgée de 51 ans et qui avait été défigurée par les nombreux coups reçus sur le visage, n'a pas été précisé.
 
Selon l'avocate de la prévenue, le fait que l'associée révèle ce secret a été "extrêmement grave" pour la prévenue, "une atteinte à ce qu'elle avait créé en France". "Ni l'une ni l'autre ne pouvaient imaginer cette amitié se terminer comme ça", a-t-elle ajouté. Pour le parquet, qui avait requis une peine de prison "pas inférieure à six ans", la prévenue, dont la "personnalité (est) extrêmement énigmatique, dangereuse, déterminée", a agi "dans le but de défigurer son associée", et avec préméditation.

Commenter cet article

  • honfray2012 : Si la victime est effectivement "défigurée" , comme l'indique votre article , alors 6 ans de prison paraissent bien cléments en regard de dommages irréparables !

    Le 05/10/2012 à 00h37
      Nous suivre :
      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      logAudience