En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Accusé d'avoir martyrisé sa fille adoptive


le 14 mai 2012 à 10h16 , mis à jour le 14 mai 2012 à 10h20.
Temps de lecture
3min
A lire aussi
JusticeUn couple, accusé d'"actes de torture et de barbarie" sur leur fillette adoptive, comparaît à partir de lundi devant la cour d'assises des Yvelines, où il entend clamer son innocence.

Il se dit "innocent". A partir de lundi et pour trois semaines, un couple comparait devant la cour d'assises des Yvelines, accusé d'"actes de torture et de barbarie" sur leur fillette adoptive. Pascal et Malika Campin, 45 et 50 ans, sont soupçonnés d'avoir fait subir de mauvais traitements à leur fillette, K., adoptée en 2005, aujourd'hui âgée de 8 ans. L'association Enfance et Partage s'est constituée partie civile.
 
L'enquête est déclenchée en octobre 2007 après un signalement de l'hôpital Necker à Paris. Cette année là, la fillette y avait été hospitalisée quatre fois en deux mois. Elle présentait diverses anomalies osseuses, ophtalmologiques, ORL, cutanées et hépatiques. La fillette avait été retirée à sa famille. L'hypothèse d'une maladie génétique, appelée "incontinentia pigmenti", avait été évoquée par un médecin et les parents, mais une expertise génétique en 2009 a exclu ce diagnostic.
 
Le syndrome de Munchausen
 
L'équipe médicale de Necker avait soupçonné des actes de maltraitance après avoir constaté l'absence de récidive des symptômes lors d'une hospitalisation prolongée de la petite fille. Selon une infirmière, K. disait que sa mère la mordait et lui enfonçait une fourchette "très fort" dans la bouche. Une aide soignante et un infirmier qui avaient soigné K. à cette époque, ont également observé que la fillette avait répété "pas taper moi, pas taper" quand ils avaient tenté de l'approcher.
 
Entendus par les enquêteurs, les parents avaient contesté tout acte de violence. Selon la mère, qui a estimé que sa fille était "détraquée psychologiquement depuis son hospitalisation", la fillette perdait des dents en mangeant et était "insensible à la douleur". Le père, ingénieur diplômé d'HEC, a assuré pour sa part devant les policiers que son épouse était une "super mère" et qu'elle n'avait pas frappé l'enfant. Il a évoqué une possible maladie inconnue. Selon un compte-rendu médical établi en 2009, K. a subi une perte complète de l'oeil droit.
 
Un collège d'experts avait indiqué en 2010 que la pathologie pouvait "s'inscrire dans le cadre du syndrome de Munchausen par procuration", une affection rare, qui touche d'ordinaire les mères, qui pour faire reconnaître leur souffrance, utilisent le corps de leur enfant, plutôt que le leur, pour attirer l'attention en leur faisant produire des symptômes psychiques ou physiques. Verdict attendu le 31 mai.

Commenter cet article

  • justyyyyce : Laissez moi 5mn avec les parents pour "discuter" de la vie...

    Le 15/05/2012 à 13h39
  • boum1 : Cela me désole ! jamais plus personne ne pourra donner assez d'amour à cette pauvre petite fille pour qu'elle puisse oublier ! que je hais ces lâches de monstre, jamais ils ne souffriront assez.....Moi je ne te connais pas et je t'aime tres tres fort petite puce....

    Le 14/05/2012 à 21h45
  • anonyme : Quand Munchausen semble ne s'attaquer qu'Ã�  un seul et malheureux enfant sur 2!

    Le 14/05/2012 à 20h31
  • arthurseat : Soit ils devraient se retrouver en psychiatrie.

    Le 14/05/2012 à 19h31
  • fgi : C'est probablement difficilement applicable, mais ça n'est absolument pas dénué de sens. Le problème c'est que pour avoir adopté, il a bien fallut qu'il y ai enquête, enquête qui n'a probablement rien révélé. Et donc si après contrôle on ne décèle rien, a quoi bon contrôler ? Enfin, le problème du permis c'est qu'on peu y mettre des clauses de moralités tout a fait discutable car pour exemple, nous sommes libertins et bon parents, ce qui n'est pas insu, ni paradoxale, mais des personnes pourraient avoir un avis hâtif et négatif sur la question. Bref, pas si simple...

    Le 14/05/2012 à 17h31
      Nous suivre :
      Le couple Papadakis-Cozeron : les nouvelles étoiles du patinage français ?

      Le couple Papadakis-Cozeron : les nouvelles étoiles du patinage français ?

      logAudience