En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Affaire Bettencourt

Affaire Bettencourt : Courbit placé sous le statut de témoin assisté


le 10 janvier 2013 à 22h06 , mis à jour le 10 janvier 2013 à 22h17.
Temps de lecture
2min
Maître Pascal Wilhelm et le chef d'entreprise Stéphane Courbit sont tous les deux mis en cause dans le volet abus de faiblesse de l'affaire Bettencourt.

Maître Pascal Wilhelm et le chef d'entreprise Stéphane Courbit sont tous les deux mis en cause dans le volet abus de faiblesse de l'affaire Bettencourt. / Crédits : PATRICK KOVARIK OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP

JusticeL'entrepreneur, patron de LOV Group qui a passé la journée de jeudi dans le bureau du juge d'instruction en charge de l'affaire Bettencourt, en est ressorti dans la soirée sous le statut de témoin assisté.

L'entrepreneur Stéphane Courbit, patron de LOV Group qui a passé la journée de jeudi dans le bureau du juge d'instruction en charge de l'affaire Bettencourt, en est ressorti dans la soirée sous le statut de témoin assisté, a indiqué une source proche du dossier.

M. Courbit était depuis jeudi 9h30 dans le bureau du juge Jean-Michel Gentil. Celui-ci l'avait convoqué aux fins d'une mise en examen pour abus de confiance et abus de faiblesse dans le cadre de l'investissement de 143,5 millions d'euros souscrit par Liliane Bettencourt dans sa société en 2010 et 2011.

Aucun autre détail n'était disponible sur cette audition ni sur son issue plutôt favorable à M. Courbit mais aussi surprenante, puisque l'avocat Pascal Wilhelm, qui avait servi d'intermédiaire dans cette affaire, a pour sa part été mis en examen le 3 juillet pour complicité d'abus de confiance aggravé et abus de faiblesse.

Lire aussi >Affaire Bettencourt : Wilhelm et Courbit chez les juges

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Le pire du foot

      Le pire du foot

      logAudience