ARCHIVES

Affaire de corruption à Lyon: le septième policier mis en examen


le 14 septembre 2012 à 07h10 , mis à jour le 14 septembre 2012 à 09h46.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
JusticeLes sept policiers sont poursuivis notamment pour "corruption passive par personne dépositaire de l'autorité publique". Quatre ont été placés en détention provisoire, deux autres ont été placés sous contrôle judiciaire.

Le septième policier soupçonné d'être impliqué dans une affaire de corruption, à Lyon, a été mis en examen jeudi, ainsi que quatre autres personnes, ce qui porte à treize le nombre de personnes poursuivies dans ce dossier, a-t-on appris de source judiciaire. Six policiers avaient été mis en examen un peu plus tôt dans la journée. Les sept sont poursuivis notamment pour "corruption passive par personne dépositaire de l'autorité publique". Quatre ont été placés en détention provisoire, deux autres ont été placés  sous contrôle judiciaire. 

On reproche également à certains d'entre eux des faits présumés de "trafic  d'influence", ou "violation du secret professionnel", "destruction d'objets par  personne concourant à la manifestation de la vérité", ou encore "détournement  de finalités de données informatiques". Deux délégués du procureur, anciens fonctionnaires de police, ont eux aussi  été mis en examen. L'un est poursuivi pour trafic d'influence, le second pour corruption passive, trafic d'influence et violation du secret professionnel.  Ils ont été placés tous les deux sous contrôle judiciaire, selon la source  judiciaire.
 
Corruption active, trafic d'influence...

Les fonctionnaires de police -- dont quatre du commissariat de Vénissieux  -- sont soupçonnés d'avoir rendu des services à une famille de cette ville, en  échange d'avantages, tels que repas au restaurant, téléphones ou électroménager. Deux frères de cette famille, dont le propriétaire d'un négoce de réparation d'électroménagers et de matériels électroniques, ont été mis en examen. L'entrepreneur est soupçonné de corruption active sur personnes dépositaires de l'autorité publique, trafic d'influence actif et complicité d'escroquerie. On lui reproche aussi des faits présumés d'abus de confiance et d'abus de biens sociaux, a précisé la source judiciaire. 

Les deux autres personnes poursuivies sont l'associé de cet entrepreneur, qui a été placé sous contrôle judiciaire. Un proche d'un des frères a enfin été  mis en examen pour recel de violation du secret professionnel. Il a été laissé libre sans contrôle judiciaire.

Commenter cet article

  • valencien26 : Ah bon!!! il y a des ripoux dans la police??lol

    Le 14/09/2012 à 07h29
      Nous suivre :

      Une mystérieuse boule de feu embrase le ciel de Russie

      logAudience