En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Assassin présumé remis en liberté à Pau : les proches de la victime déboutés


le 30 mai 2012 à 21h29 , mis à jour le 30 mai 2012 à 21h37.
Temps de lecture
3min
A lire aussi
JusticeLes proches de Frédéric Nadau, mortellement poignardé près de Pau en 2010, qui avaient assigné l'Etat en référé pour un "dysfonctionnement de la justice" après la remise en liberté de l'assassin présumé, ont été déboutés mercredi, selon une source judiciaire.

Le juge des référés de Pau, dont l'arrêt n'était pas consultable mercredi soir, a rejeté la demande des proches de Frédéric Nadau qui avaient assigné le 23 mai l'Etat, réclamant 35.000 euros pour chacun des proches de la victime, comme provision pour le "préjudice" entraîné par la remise en liberté de Franck Lasserre, mis en examen pour assassinat. La décision est susceptible d'appel.
 
Le 30 mars dernier, au grand dam de la famille de la victime, la Cour d'appel de Pau avait libéré sous contrôle judiciaire, pour vice de procédure, Franck Lasserre. Ce dernier avait avoué avoir donné des coups de poignards à Frédéric Nadau le 8 septembre 2010 devant la gendarmerie de Lescar, dans les Pyrénées-Atlantiques, pensant qu'il était l'amant de son épouse. La cour avait estimé que les droits de la défense de l'assassin présumé n'avaient effectivement pas été respectés puisqu'il n'avait pas pu être assisté par son avocat lors d'une audience, le 10 mars. L'avocat, Maître Thierry Sagardoytho, avait assuré, constat d'huissier à l'appui, qu'il n'avait pu accéder au tribunal un samedi, les portes étant fermées et personne ne répondant au numéro du standard. 

Le 14 avril, la famille de Frédéric Nadau avait déjà déposé au TGI de Pau une première requête pour "dysfonctionnement de la justice", estimant que le fait pour l'avocat de n'avoir pu accéder au palais de Justice était le résultat d'un dysfonctionnement. Cette procédure civile, très rare, avait été rejetée par la chambre civile du tribunal.

Commenter cet article

  • silver.swan : Dans ce sens, le pire est à venir !!!

    Le 31/05/2012 à 06h18
  • vv4vv : Si Mr Franck Lasserre s'estime coupable en âme et conscience qu'il aille se livrer aux autorités et on en parle plus.

    Le 31/05/2012 à 00h26
  • clementine1218 : Ça ne va pas aller en s'arrangeant , vu que le PS va supprimer les peines plancher et les tribunaux correctionnels pour mineurs.

    Le 31/05/2012 à 00h22
  • belialgoth : Quelle belle "justice"...

    Le 30/05/2012 à 21h53
      Nous suivre :
      Quand Nikos Aliagas se découvre en Une du Point à seulement 20 ans

      Quand Nikos Aliagas se découvre en Une du Point à seulement 20 ans

      logAudience