En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Licenciement annulé d'une salariée voilée : Valls dénonce une "mise en cause de la laïcité"

Edité par avec
le 19 mars 2013 à 16h35 , mis à jour le 19 mars 2013 à 21h10.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Justice"Une décision effarante", "une remise en cause de la laïcité". La décision de la Cour de cassation d'annuler le licenciement de la salariée voilée de Baby Loup est très commentée ce mardi. Certains députés UMP réclament même que la loi soit "modifiée pour tenir compte du principe de neutralité dans les entreprises".

Après la décision rendue mardi par la Cour de Cassation d'annuler le licenciement d'une employée voilée de la crèche Baby Loup, les réactions politiques se multiplient, à commencer par celle du ministre de l'Intérieur socialiste Manuel Valls. Interrogé à l'Assemblée Nationale, celui-ci a déclaré : "En sortant quelques secondes de mes fonctions, je veux vous dire combien je regrette la décision de la Cour de cassation". Manuel Valls y voie une "mise en cause de la laïcité". Et l'intéressé a été applaudi... par des députés UMP.

La position du ministre de l'Intérieur est en effet partagée le député UMP des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti qui estime que c'est "un coup dur porté à la laïcité" et une "décision qui renforce les revendications communautaires au détriment des valeurs républicaines". Il demande à ce que la loi soit "modifiée pour tenir compte du principe de neutralité dans les entreprises". Arnaud Richard, député UDI des Yvelines "partage son avis [celui de Valls, ndlr], sur le jugement Baby Loup de la Cour de Cassation" et ajoute qu'il compte "déposer une Proposition de loi très républicaine visant à étendre l'obligation de neutralité aux structures privées accueillant des mineurs".

Le Parti Radical de Gauche (PRG) s'est lui aussi immédiatement fendu d'un communiqué où Muriel Guenoux, membre du Bureau National déclare que "cette décision de la cour de cassation est tout à fait effarante". "C'est une décision tout à fait ubuesque et anti-laïque" pour une crèche qui s'était engagée "dans des actions de lutte contre les communautarismes et en faveur du vivre ensemble", ajoute-t-elle.

De son côté, Richard Malka, l'un des avocats de la crèche, contacté par Le Huffington Post, s'est dit "désolé et très triste" de cette décision. "C'est l'édifice laïc qui se fissure. Cette décision apporte de l'eau au moulin des communautarismes", s'indigne-t-il. "Je trouve cela très décevant, c'est vraiment une très mauvaise surprise. C'est un jour noir" déplore l'avocat. "Maintenant, c'est au monde politique de prendre ses responsabilités et de faire voter une loi", conclut-il.

Mais la décision de la cour de Cassation n'est pas la seule à faire réagir, le fait que le ministre de l'Intérieur commente une décision de justice fait également parler. Ainsi, Benoist Apparu sur son compte Twitter souligne, ironique, que "Valls déclare qu'il ne remettra jamais en cause la décision d'un magistrat juste après avoir regretté une décision de la cour de cassation" lors des questions au gouvernement.

A lire aussi : Licenciée car elle refusait d'ôter son voile, la salariée de Baby Loup fixée

Commenter cet article

  • marshallos : Il est grand temps de commenter les décisions effarantes dont la "justice" française nous abreuve jour après jour. Lorsque que ça "dysfonctionne à plein tube", c'est un devoir de citoyen. Cette justice censée servir le peuple est déconnectée de la réalité, livrée aux mains de hauts magistrats à l'ego hypertrophié. Les hauts fonctionnaires, hauts magistrats, hauts incompétents de tout poil sont en train de couler ce pays, donc BRAVO MR VALS, il est temps que les politiques remettent à leur place ceux qui n'auraient jamais dû être autre chose que des employés de l'état au service de leurs concitoyens.

    Le 22/04/2013 à 17h46
  • jemexprime : Moi aussi je dis bravo à Mr VALS ; la France est un pays laïque ou on pourra intégrer seulement ceux qui veulent cette intégration , le port du voile ou foulard Islamique est un signe religieux

    Le 20/03/2013 à 17h42
  • jeanx1 : Bravo aux députés UMP qui ont applaudi Manuel Valls. La laïcité doit dépasser le clivage des partis.

    Le 20/03/2013 à 08h19
  • liliane46 : Une loi doit impérativement être votée pour autoriser les entreprises privées à interdire le voile, et cela au nom de l'égalité. Il est en effet impensable que la loi reconnaisse que le port du voile pose problème dans les lieux publics, dans les administrations, dans les écoles, dans les crèches, dans les hôpitaux, mais que les employeurs privés et leur personnel, devraient subir sans broncher ce que le public refuse. C'est une inégalité évidente devant la loi.

    Le 20/03/2013 à 08h07
  • mireye11 : Bientôt nous pourrons chanter "NE M'APPELEZ PLUS JAMAIS FRANCE, LA FRANCE ELLE M'A LAISSE TOMBER".......je ne suis pas de gauche mais, ô combien j'approuve Monsieur Valls, surtout qu' avec une ministre du genre taubira nous ne sommes pas sortis de l'auberge !!!!!!!!

    Le 20/03/2013 à 07h54
      Nous suivre :
      "La Prut", le plus beau fou rire de LCI : voici pourquoi le journaliste a enlevé son oreillette

      "La Prut", le plus beau fou rire de LCI : voici pourquoi le journaliste a enlevé son oreillette

      logAudience