En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Bientôt la fin des tribunaux correctionnels pour mineurs ?


le 20 mai 2012 à 19h01 , mis à jour le 20 mai 2012 à 19h06.
Temps de lecture
3min
Christiane Taubira, à Paris le 2 octobre 2011

Christiane Taubira, à Paris le 2 octobre 2011 / Crédits : AFP/J.Leguerre

À lire aussi
JusticeLa nouvelle ministre de la Justice a confirmé dimanche l'intention du gouvernement de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs et de garantir la spécificité de la justice des mineurs. LUMP parle de "retour de l'angélisme" et de "laxisme".

Christiane Taubira a décidé d'en faire une "priorité". La nouvelle ministre de la Justice a confirmé dimanche l'intention du gouvernement de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs et de garantir la spécificité de la justice des mineurs, comme annoncé par François Hollande durant la campagne.
 
Instaurés par la loi du 10 août 2011 et fonctionnant depuis janvier 2012, les tribunaux correctionnels pour mineurs, composés de trois juges professionnels, jugent les récidivistes de 16 à 18 ans encourant une peine égale ou supérieure à trois ans. Avant la réforme, ces jeunes comparaissaient, comme les autres mineurs, devant un tribunal pour enfants composé d'un juge des enfants et de deux assesseurs citoyens ayant une expérience des questions liées à l'enfance. Cette réforme a été vivement critiquée par nombre de professionnels, estimant qu'elle va à l'encontre de l'esprit de l'Ordonnance de 1945 sur la justice des mineurs qui privilégie l'éducatif par rapport au répressif. D'où l'annonce de la Garde des sceaux. "Le président de la République s'y est engagé, nous ferons en sorte que la justice des mineurs redevienne spécifique et qu'on annule les dispositions consistant à traiter les mineurs comme les majeurs", a déclaré Mme Taubira après une visite aux services de la justice des mineurs de permanence au palais de justice de Paris. "Le principe est posé" de leur suppression, "cela fait partie des priorités" du nouveau gouvernement, a ajouté la ministre de la Justice.

"Culture de l'excuse"
 
Dans un courrier adressé le 26 avril à l'Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille (AFMJF), qui l'avait interpellé sur la justice des mineurs, François Hollande disait vouloir "réaffirmer la spécificité de cette justice sur la base des principes de l'Ordonnance de 1945: spécialisation des magistrats et des juridictions pour mineurs, primauté de l'éducatif sur le répressif, prise en considération du parcours et de la personnalité du mineur permettant l'individualisation et l'atténuation de la peine liée à la minorité". "Cela implique notamment la suppression des dispositions de la loi du 10 août 2011 créant un tribunal correctionnel pour mineurs", ajoutait-il, tout en affirmant qu'il n'aurait "aucune indulgence à l'égard des petits caïds" qui sèment la peur dans les quartiers.
 
A droite, on goûte peu ce retour en arrière : l'UMP a dénoncé dimanche le "retour de l'angélisme" et au "laxisme" après que la déclaration de la ministre de la Justice. Secrétaire national de l'UMP en charge des questions de sécurité, Bruno Beschizza s'en est pris dans un communiqué au "retour de l'angélisme et de la culture de l'excuse", jugeant que "la gauche n'a jamais abandonné ses vieux clichés angéliques sur les ‘jeunes'".

Commenter cet article

  • niets : Mais qui est donc ce jbon( gibbon) qui a ligne ouverte sur tout sujet , constamment publie avec un savoir inégalé, j'en rêve.

    Le 21/05/2012 à 18h45
  • niets : Ces braves petits pour vous laxiste,mais que pensez vous des mineurs qui ont été assassines sauvagement par d'autres mineurs ,pensez vous au désespoir des parents des victimes ,vous êtes ignoble comme tout ceux qui pensent comme vous .Pour moi parent ce serait la loi du talion et rien d'autre.

    Le 21/05/2012 à 18h36
  • loodh : Cela me fait mal au coeur que de voir un semblant d'amélioration de la justice être anéanti par un simple coup de baguette qui malheureusement n'est pas magique.... et ce n'est pas fini !

    Le 21/05/2012 à 16h37
  • philatelle : Madame, les mineurs de 2012 ne sont plus les mêmes que ceux/celles de votre époque - ce ne sont plus les gentils/gentilles ingénus/ingénues qui n'étaient au courant de rien ou pas grand chose - la télé, l'information, la liberté des moeurs à passé par là - le savez - vous ? qui voulez vous rendre responsables de leurs délits ? les parents trop laxistes qui les laissent trainer dans la rue ? les médiats qui informent à tort et à travers ? les films trop détaillés et trop crus pour certains ? l'état (vous) QUI prend des décisions qui n'en sont pas et ne prend pas ses responsabilités sous peine de déplaire ? une chose est sure l'état économisera des frais de justice et d'emprisonnement mais n'eut-il pas mieux valu, condamner et sévir en créant un programme spécifique d'insertion pour eux et en leur donnant une chance de se refaire que de ne pas les condamner et le les laisser retourner à la rue et de continuer en toute impunité avec votre bénédiction et toujours aussi désoriantés et laissés à eux mêmes - de grâce réveillez vous ! aujourd'hui nous sommes en 2012. agissez selon notre époque pas celle d'hier -

    Le 21/05/2012 à 15h43
  • goutines : Les mineurs de 1945 ne sont pas les mineurs de 2012!!!! il faudrait atterir mme taubira!!!

    Le 21/05/2012 à 14h01
      Nous suivre :
      Hollande sur le vol AH5017 : sa déclaration TV en intégralité

      Hollande sur le vol AH5017 : sa déclaration TV en intégralité

      logAudience