En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Calais : suspendus pour avoir falsifié des PV


le 19 septembre 2012 à 18h43 , mis à jour le 19 septembre 2012 à 18h46.
Temps de lecture
2min
Le PV à 17 euros jette un froid sous le soleil de Sète

Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
JusticeHuit policiers et agents ont été suspendus à Calais pour avoir falsifié des PV de stationnement pour éviter l'amende à certains de leurs proches. Ils risquent jusqu'à 6 mois de prison avec sursis.

Pour éviter l'amende à certaines de leurs connaissances, des policiers et agents de Calais falsifiaient les PV en modifiant le numéro de plaque d'immatriculation. Les amendes étaient ainsi envoyées à des automobilistes qui n'avaient pas commis d'infraction. Les deux policiers municipaux et les six agents de stationnement de Calais, qui risquent jusqu'à 6 mois de prison avec sursis, ont été suspendus dans l'attente de la décision, a-t-on appris auprès de la mairie.

"Deux policiers municipaux et six ASVP (agents de surveillance de la voie publique, ndlr) ont été suspendus avec maintien de leur traitement, mais pas des primes", a précisé la mairie. Cette dernière "a attendu de connaître les réquisitions du procureur avant de les suspendre. Une procédure disciplinaire sera lancée en cas de condamnation", a-t-on ajouté de même source.

Jugement le 25 septembre

Des peines allant jusqu'à 6 mois de prison avaient été requises le 11 septembre contre les policiers et agents mis en cause, poursuivis devant le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer.  Un agent de stationnement nie les faits. Les avocats de la défense avaient plaidé la relaxe, soulignant que leurs clients n'avaient pas agi à des fins d'enrichissement personnel. Le tribunal prononcera son jugement le 25 septembre.

Commenter cet article

  • kali1808 : "envoyé a des automobiliste qui n'avait pas commis d'infraction", faut-il encore que le numéro corresponde avec la même marque de véhicule ou même que le numéro corresponde a une plaque tout simplement. Merci de complèter votre information parce le délit est différend si ils se sont donnés la peine de faire correspondre leurs plaques imaginaires et des plaques réélles. Ce n'est pas un bon article puisqu'il n'est pas complet et je dirai même qu'il est a charge.

    Le 21/09/2012 à 08h10
  • maxosaure62 : ça remonte bien à deux mois le début de cette affaires

    Le 20/09/2012 à 09h17
  • gillesparis20 : Et ceux qui ont reçu les amendes et doivent se battre pour éviter de les payés..et ceux qui ont eu des atd bancaires, et ceux qui paie pour rien......... ces agents là s'ils sont responsables doivent être non seulement virés mais doivent dedommager les victimes . Mais la justice est aussi capable (le juge donc ,un homme comme vous et moi)de leur donner ..presque une médaille car circonstance atténuante !!!!! elle est belle la france ....de mahomet

    Le 20/09/2012 à 09h13
  • oul72 : A virer c'est tout et pas de traitement (salaire)

    Le 20/09/2012 à 08h37
  • franky37 : C'est à la justice de les déclarer coupables, pas à l'employeur, le maire ! En attendant, ils ne sont que soupçonnés d'avoir commis ce dont on les accuse !

    Le 20/09/2012 à 08h34
      Nous suivre :
      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      logAudience