En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La compagne de Hollande porte plainte contre l'Express, enquête ouverte

Renaud Pila par
le 20 octobre 2011 à 11h56 , mis à jour le 20 octobre 2011 à 18h47.
Temps de lecture
3min
Valérie Trierweiler

Valérie Trierweiler, le 27 août 2011, à La Rochelle / Crédits : Abacapress.com

À lire aussi
JusticeValérie Trierweiler a porté plainte contre X auprès du parquet de Paris après la publication par L'Express d'informations faisant état d'une enquête policière à son sujet. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire et a saisi l'IGS.

La compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, a porté plainte contre X auprès du parquet de Paris après la publication par L'Express d'informations faisant état d'un enquête policière à son sujet, a annoncé jeudi son avocate Me Frédérique Giffard à l'AFP. "L'Inspection générale des services (IGS, police des polices, ndlr) et la Mission déontologie de la sécurité sous la présidence du Défenseur des Droits ont également été saisis", a précisé Me Giffard dans un communiqué. L'Express daté du 4 octobre avait fait état d'une enquête policière sur la journaliste Valérie Trierweiler, ce que la préfecture de police de Paris avait fermement démenti. Dans l'après-midi, le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire de police suite à cette plainte, et la saisie de l'IGS. 

L'article, rappelle Me Giffard, faisait état "d'une enquête policière destinée à établir une notice biographique fouillée sur Valérie Trierweiler, y compris sur son réseau relationnel".L'Express, citant des "sources policières concordantes" avait affirmé que des policiers de la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP, ex-Renseignements généraux) avaient "reçu l'ordre d'enquêter" début 2011 sur cette journaliste politique.
 
Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait annoncé ensuite une plainte pour "diffamation et diffusion de fausses nouvelles" contre l'hebdomadaire. Auparavant, la préfecture de police de Paris avait démenti à L'Express, puis à l'AFP, "l'existence" d'une note et de "toute demande d'enquête", ajoutant que "les services de renseignement n'interviennent en aucune façon dans les domaines politique et privé". Une enquête avait alors été ouverte dans un autre service, la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP), à la suite de la plainte du ministre. Le 5 octobre, François Hollande, alors en lice pour la primaire PS et désormais candidat socialiste à l'élection présidentielle, avait espéré que, s'il y avait une enquête sur l'existence éventuelle de renseignements policiers sur sa compagne, cela serait "non pour connaître les sources (de L'Express) mais savoir ce s'est passé".
 

Commenter cet article

  • kosotto1 : Mon cher bébert : je n'ai jamais nié les écoutes sous Mitterrand et je les condamne pareillement. Je dis juste que si quelqu'un est espionné au delà de ce que prévoit la loi, il est légitime de porter plainte. Ni plus, ni moins. Est que ça calme votre ire matinale ?

    Le 21/10/2011 à 13h49
  • arnod28 : Une journaliste qui s'attaque à des journalistes ?!!! Elle manque cruellement de notoriété, son compagnon se rapproche de son ex', je ne suis pas sûr ni qu'elle tienne la pression de la campagne, ni la jalousie qui commence à s'immicer dans son couple !

    Le 21/10/2011 à 10h30
  • pascalcaen : C'est une journaliste connue, qui travaille depuis des années à la télé.

    Le 21/10/2011 à 09h56
  • bebert59560 : @kosotto dans le domaine des écoutes il y a eu dans vos rangs un maître prestigieux n'est ce pas? alors je vous en prie restez modeste et surtout pas de leçons!

    Le 21/10/2011 à 08h40
  • yzae84 : OUI et je trouve ça normal plus jeune je faisais des extras en restauration dont dans un restaurent qui recevait des personnalités pas le biais du Rotary club pour faire des conférences donc j'ai eu l'occasion de servir Giscard d'Estaing Chirac et d'autre personnalité moins connu et j'ai sut par la suite que des" petits renseignements " avait éte demander sur moi tout ça pour dire que tout le monde même a petite échelle peut etre un jour 'détailler "... bonne journée

    Le 21/10/2011 à 07h27
      Nous suivre :
      Crash du MH17 : une bagarre éclate au Parlement ukrainien

      Crash du MH17 : une bagarre éclate au Parlement ukrainien

      logAudience