En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La corrida compatible avec la constitution ? Réponse vendredi


le 20 septembre 2012 à 15h50 , mis à jour le 21 septembre 2012 à 09h43.
Temps de lecture
3min
Corrida, une survie pour Vic-Fezensac
A lire aussi
JusticeLe Conseil constitutionnel doit décider vendredi si la tauromachie est compatible avec la loi, et donc si elle doit être ou non interdite, comme le réclament les anticorridas. De leur côté les défenseurs de la corrida argumentent en expliquant qu'elle revêt un intérêt général.
Le Comité radicalement anticorrida (Crac) pour la protection de l'enfance et l'association Droits des animaux espèrent que les Sages du Palais-Royal proclameront vendredi l'anticonstitutionnalité de certaines des dispositions de l'article 521-1 du Code pénal, qui réprime les actes de cruauté commis contre les animaux. Les défenseurs des bêtes réclament notamment la suppression de l'alinéa 7 de cet article, qui prévoit des dérogations à cette règle, autorisant la tauromachie comme les combats de coq sous couvert "du principe de tradition locale ininterrompue". Ils veulent démontrer "le principe d'égalité devant la loi et l'objectif de clarté que doit revêtir cette loi". "En cas de rupture d'égalité et manque de clarté, la loi devrait, selon eux, être déclarée anticonstitutionnelle".
Les Français divisés

Brigitte Bardot a reçu mardi le soutien de deux autres monstres sacrés du cinéma français, Jean-Paul Belmondo et Alain Delon, avec lesquels elle co-signe un appel commun aux "sages" du Conseil leur demandant d'"abolir" la tauromachie sur tout le territoire. De leur côté, les défenseurs des villes taurines arguent que la corrida "revêt un intérêt général, un pluralisme culturel, social et régional" et qu'il s'agit d'"une tradition locale ininterrompue". Ils estiment en outre que "l'animal ne bénéficie pas d'un droit absolu" et "peut être chassé ou élevé pour la consommation".

Harlem Désir, premier secrétaire intérimaire du PS, ne souhaite pas une interdiction générale de la corrida, jugeant qu'il faut laisser "chaque région" décider par elle-même. Eva Joly (EELV) s'est prononcée pour l'interdiction mais "à terme". "Il s'agit d'une tradition", a expliqué l'eurodéputée, "mais une tradition qui heurte la sensibilité à la condition animale. Nous voulons aujourd'hui qu'en France, nous respections les droits des animaux".

Selon un sondage Ifop pour Midi Libre, les Français sont partagés au sujet de l'interdiction de la corrida, 48% pensant que ce devrait être le cas partout dans le pays et 42% prônant le statu quo, son maintien dans les villes du Sud. La question fait l'objet d'un premier clivage selon la zone d'habitation, précise l'Ifop. Si les personnes issues de départements sans tradition taurine se prononcent majoritairement en faveur de l'interdiction (50% contre 40%), celles habitant dans des territoires à tradition taurine penchent davantage contre cette interdiction (39% pour l'interdiction et 50% contre). Quatre régions, l'Aquitaine, le Midi-Pyrénées, le Languedoc-Roussillon et la Provence-Alpes-Côte d'Azur, sont depuis le XIXe siècle une place forte mondiale de ce spectacle importé d'Espagne et organisé dans une quarantaine de villes.
 

Commenter cet article

  • did3 : La Corrida est interdite dans de nombreuses région d Espagne : Cela rapporte de l argent a la France; les Espagnols viennent taurreer en France ide même La Chasse a Courre est interdite en Angleterre maintenant. Cela rapporte de l argent a la France; les riches Anglais viennent chasser en France Laissez les venir ... M. Hollande a besoin d argent

    Le 21/09/2012 à 09h05
  • ilesmarquises : Corrida = prétexte à beuveries.

    Le 21/09/2012 à 07h51
  • tosoko1 : Si, moi, je suis d'accord.

    Le 21/09/2012 à 06h40
  • ilesmarquises : Les commerçants qui viennent pleurnicher parce qu'ils risquent de perdre de la clientèle... mais gagner du fric grâce à la souffrance et à la barbarie, par contre, çà ne leur pose pas de problème moral ! Ils n'ont qu'à se creuser les méninges pour trouver quelque chose de plus civilisé pour faire venir la clientèle.

    Le 20/09/2012 à 21h12
  • badouee : Bien dit en bon végétarien que vous etes!

    Le 20/09/2012 à 20h29
      Nous suivre :
      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      logAudience