En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Nice : après la première, a-t-il voulu tuer sa seconde femme?

Olivier Levard par
le 08 janvier 2013 à 12h56 , mis à jour le 08 janvier 2013 à 13h00.
Temps de lecture
3min
Le palais de Justice de Nice/TF1

Le palais de Justice de Nice / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
JusticeUn homme de 66 ans, comparaissait mardi devant les assises des Alpes-Maritimes accusé d'avoir tenté de supprimer par vengeance sa seconde épouse à coups de marteau.

Va-t-il être condamné pour avoir encore voulu tuer? Un homme de 66 ans, comparaissait mardi devant les assises des Alpes-Maritimes accusé d'avoir tenté, le 3 avril 2011, de supprimer par vengeance sa seconde épouse à coups de marteau, parce qu'elle avait témoigné contre lui après le meurtre de sa première femme en 1996. Antoine Cionini, barbe blanche et teint rougeaud, avait été interpellé alors qu'il était en cavale dans les Hautes-Alpes, quelques jours après la tentative d'assassinat, perpétrée au domicile de la victime à Saint-Cézaire-sur-Siagne (Alpes-Maritimes). Il reconnaît les faits dès son interpellation par les gendarmes, mais nie toujours avoir voulu tuer.
 
"Tous les faits énoncés sont réels et je veux assumer tout ce que j'ai fait mais rien que ce que j'ai fait. (...) Je nie formellement l'intention homicide", a-t-il clamé d'une voix forte. Face à lui, toute tremblante sur le banc des parties civiles, Yveline Lerondel, la victime. Cette femme brune, aujourd'hui âgée de 59 ans, toute de noir vêtue, avait été frappée de plusieurs coups de marteau à la tête, entraînant un traumatisme crânien et une incapacité temporaire de travail de 90 jours.
 
Rencontrée en 1994 par petite annonce, il l'avait aussitôt épousée. Mais l'idylle avait très vite tourné court, "Tony" étant devenu comme fou en recevant un courrier relatif au divorce d'avec sa première femme, Anne-Marie Allaix. Il menaçait alors ouvertement de tuer cette dernière. Il avait dû être temporairement interné. Yveline Lerondel avait alors décidé de le quitter et de divorcer. Mais il avait continué de la menacer, elle et ses proches.
 
Un assassinat et une cavale
 
Le 13 février 1996, il abattait Anne-Marie Allaix de plusieurs balles tirées à bout portant, alors qu'elle se trouvait dans sa voiture à Marseille, avant de partir en cavale, vivant sous une fausse identité. Il était finalement interpellé en décembre 2004 et, déjà condamné une première fois par contumace en 2000, il était à nouveau condamné en juin 2007 par la cour d'assises d'appel du Var à 22 ans de réclusion criminelle.
 
Bénéficiant d'une suspension provisoire de l'exécution de sa peine pour raisons médicales en 2008, Antoine Cionini n'avait pas supporté en 2011 que sa réincarcération soit ordonnée et avait alors voulu se venger sur sa seconde ex-femme. Pour cette "tentative d'assassinat en état de récidive légale", l'accusé encourt la réclusion à perpétuité, a précisé la présidente du tribunal. Il est également jugé pour avoir agressé au gaz lacrymogène un avocat marseillais qui l'avait défendu lors de son premier divorce. Le procès doit durer jusqu'à vendredi.

Commenter cet article

  • fouilletout : Oui exactement!!!

    Le 20/01/2013 à 08h33
  • fouilletout : Tu as raison!!!!

    Le 20/01/2013 à 08h32
  • marianou33 : Comment ce dangereux individu c'est retrouvé dehors au bout de 04 ans ?! On sait qu'il a abattu sa première femme de plusieurs coups de fusil et on le laisse sortir pour raison médicale ? On croit rêver ?! Je ne supporte plus ces faits divers où l'on apprend que des fous, des assassins, des pédophiles, (j'en oublie certainement) se retrouvent dehors, bien avant de terminer leur peine. Alors que la plupart des gens qui vivent honnêtement et qui ont du mal à payer le loyer en fin de mois sont souvent plus embêtés par la justice que tous ces criminels.

    Le 09/01/2013 à 13h20
  • marion13100 : Arrêté en déc 2004. condamné à 22 ans et dehors en 2008.....les juges devraient prendre des cours de maths

    Le 09/01/2013 à 07h31
      Nous suivre :
      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      logAudience