En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Policier tué à Chambéry : trois suspects mis en examen et écroués


le 09 juin 2012 à 21h03 , mis à jour le 09 juin 2012 à 21h20.
Temps de lecture
3min
Lieu Policier tué en Savoie, Chambéry.

Le policier de la BAC a été tué alors qu'il intervenait lors d'un cambriolage à Saint-Alban-Leysse dans la banlieue de Chambéry (Savoie). / Crédits : LCI

A lire aussi
JusticeTrois hommes, soupçonnés d'avoir été à bord du véhicule qui a mortellement renversé un policier de la BAC de Chambéry après un cambriolage mi-avril, ont été mis en examen et écroués samedi. Ils nient les faits.

Interpellés mardi en fin de matinée, ils étaient en garde à vue depuis 72 heures. Trois hommes ont été mis en examen et placés en détention provisoirre, samedi, dans l'enquête sur le meurtre d'un policier de la BAC à Chambéry, renversé mi-avril par des cambrioleurs en fuite.

Ils ont été mis en examen pour "association de malfaiteurs", "vol de véhicule" et "vol précédé ou suivi de violences ayant entraîné la mort en vue de favoriser la fuites des auteurs", un crime passible de la réclusion à perpétuité. Pour Me Florence Vincent, l'avocate d'un des suspects, "tout l'enjeu va être de savoir qui se trouvait derrière le volant". Elle a ainsi indiqué que les enquêteurs cherchaient encore "un, voire deux autres" occupants présumés de cette voiture.

Le parquet ne communique pas

Les trois suspects "n'ont pas reconnu les faits et nient même s'être trouvés dans cette voiture". Elle estime qu'il "y a vraiment une disproportion" entre le but de leur équipée et le fait d'avoir renversé un policier et l'avoir "traîné sur 30 à 40 mètres", un "choix fou" fait "dans la précipitation" par le conducteur de la Porsche Cayenne. Détaillant les casiers judiciaires des suspects, qui comptent chacun "entre dix et 22 mentions" pour des faits de "recel", "vol" ou "violences" mais "aucun fait criminel" et rien qui n'implique des armes, elle juge qu'ils "ont plus le profil de voleurs que de braqueurs, comme le montre d'ailleurs le cambriolage qu'on leur reproche".

Dans la nuit du 10 au 11 avril, le magasin Darty à Saint-Alban-Leysse, dans la banlieue de Chambéry, avait été attaqué. En partant, les braqueurs avaient volontairement renversé le brigadier-chef Cédric Pappatico, âgé de 32 ans. Le parquet de Chambéry s'ets refusé à toute communication sur cette affaire, comme la police judiciaire de Lyon, afin de "préserver l'enquête" et "respecter le secret de l'instruction".

Commenter cet article

  • cephee1 : Et elle sera de plus en plus belle avec ce gouvernement qui par pure démagogie, fait semblant de ne jamais reconnaître l'évidence : les voyous, on les punit, on les met hors d'état de nuire.

    Le 10/06/2012 à 23h16
  • mirkos71 : Derrière le volant ou pas ils sont tous coupable.qu'est ce que ferait pas ces avocats!!!!

    Le 10/06/2012 à 20h39
  • pompi92 : Casiers judiciaires entre 10 et 22 mentions et toujours en liberté? Elle est belle notre justice

    Le 10/06/2012 à 15h58
      Nous suivre :
      Var : les images aériennes de la ville de Hyères inondée

      Var : les images aériennes de la ville de Hyères inondée

      logAudience