En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Son élection annulée : Bernadette Chirac ne fera pas appel


le 18 juillet 2011 à 21h48 , mis à jour le 18 juillet 2011 à 21h51.
Temps de lecture
2min
Bernadette Chirac

Image d'archives / Crédits : ABACA

A lire aussi
JusticeIl y aura bien une nouvelle élection partielle dans les 3mois après le 23 juillet : Bernadette Chirac, dont l'élection au premier tour comme conseiller général du canton de Corrèze a été annulée, annonce qu'elle ne fera pas appel de cette décision.

Bernadette Chirac, dont l'élection au premier tour comme conseiller général du canton de Corrèze (Corrèze) a été annulée le 23 juin par le tribunal administratif de Limoges, a annoncé à La Montagne à paraître mardi qu'elle ne fera pas appel de cette décision.

L'épouse de l'ancien président de la République, 78 ans, élue le 20 mars au premier tour pour la sixième fois consécutive, avait obtenu 1.114 voix sur 2.226 suffrages exprimés, soit exactement la majorité absolue. Mais une erreur portant sur un bulletin avait été relevée dans deux bureaux. Les juges administratifs avaient supprimé ces bulletins des calculs, en les jugeant par hypothèse favorables à Mme Chirac : or avec 1.112 voix sur 2.224 suffrages, elle n'avait plus la majorité absolue.

Bernadette Chirac avait un mois pour faire appel, directement devant le Conseil d'Etat. En l'absence d'appel, une élection partielle sera organisée dans les trois mois suivant la fin du délai d'appel. Bernadette Chirac n'a pas fait savoir pour l'heure si elle s'engagerait pour une septième campagne électorale. En cas de participation à un nouveau scrutin, elle n'aura pas le même adversaire socialiste. François Barbazange, le maire de Corrèze, a annoncé qu'il ne se représenterait pas pour une nouvelle élection.
 

Commenter cet article

  • augustine360 : C'est une femme que j'admire,elle a beaucoup donné.LA FRANCE peut remercier,si les parents peuvent accompagner leurs enfants dans les hôpitaux c'est à MADAME CHIRAC qu'ils doivent la reconnaissance. MERCI MADAME

    Le 19/07/2011 à 16h25
  • opinion74 : Même si je reconnais ses qualités, respecter une décision de justice n'est pas un exemple, c'est un principe démocratique. Un doute aurait plané sur sa légitimité, elle doit donc se soumettre à nouveau au vote.

    Le 19/07/2011 à 10h13
  • thierryd65 : Beaucoup devraient prendre exemple sur Madame Chirac. J'espère de tout coeur qu'elle sera réélue.

    Le 19/07/2011 à 00h29
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience