En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un nouveau syndicat de magistrats opposé à Hollande ?


le 12 mai 2012 à 18h29 , mis à jour le 12 mai 2012 à 18h32.
Temps de lecture
3min
palais de justice Paris

Palais de justice. /

À lire aussi
JusticeUne ancienne conseillère de Rachida Dati au ministère de la Justice projette de créer un nouveau syndicat de magistrats en réaction à l'élection de François Hollande, qu'elle accuse de vouloir appliquer "une politique de laxisme pénal", révèle Le Monde.

A peine élu, François Hollande voit déjà l'opposition s'organiser dans tous les secteurs. Une ancienne conseillère de Rachida Dati au ministère de la Justice projette de créer un nouveau syndicat de magistrats en réaction à l'élection de François Hollande, qu'elle accuse de vouloir appliquer "une politique de laxisme pénal", révèle le journal Le Monde daté de dimanche-lundi.
 
Selon le journal, quelques magistrats triés sur le volet ont reçu le 7 mai, lendemain du second tour de l'élection présidentielle, un mail qui leur proposait de rejoindre ce syndicat porté par Alexandra Onfray, 39 ans, ex-procureure au Tribunal aux armées à Paris, supprimé en janvier 2012. Le projet de statuts date du 20 avril mais le syndicat ne devrait publiquement voir le jour que début juin. Dans son courrier, Mme Onfray appelle les magistrats à adhérer s'ils refusent les propositions du président élu de "supprimer les peines planchers et la rétention de sûreté, de conférer le droit de grève aux magistrats, de stopper les programmes de construction de places de prison (...) au profit d'une politique de laxisme pénal".  "Parce que la justice est notre passion et que nous n'accepterons pas qu'elle devienne un service social qui aide et déculpabilise ceux qui devraient la redouter", ajoute-t-elle.

Déjà en 1981
 
Elle estime que son initiative "comble un manque évident dans l'expression publique, monocorde et orientée, de la magistrature ces dernières années". Les magistrats peuvent actuellement adhérer à l'Union Syndicale des Magistrats (USM, majoritaire), le Syndicat de la Magistrature (SM, gauche) qui avait appelé à voter contre Nicolas Sarkozy le 6 mai, et FO-Magistrats, minoritaire.

Ce n'est pas la première fois que des magistrats s'opposent si frontalement à la gauche : en 1981, au lendemain de l'élection de François Mitterrand, avait été créé un syndicat marqué à droite, l'Association Professionnelle des Magistrats (APM), pour combattre la politique du garde des Sceaux socialiste Robert Badinter. Il a été dissous en 2008.

Commenter cet article

  • bormio : C'est la France en grève qui accélère la chute

    Le 14/05/2012 à 18h28
  • bormio : Dans l'éducation Nationale 30 % de grévistes pour 7,5 % de syndiquées Cherchez l'erreur

    Le 14/05/2012 à 18h27
  • marsmouss : Mike_liberty : cela fait tout de même 10 ans qu'elle est au pouvoir... c'est comme pour les 35h, il parrait que c'est la source de tous les maux du pays, mais depuis 10ans que la droite est au manettes personne n'est revenu dessus...

    Le 14/05/2012 à 13h54
  • marsmouss : Les juges ne sont pas contre la justice... La réalité, c'est qu'on a même reporté des peines, parce que l'Etat n'était plus en mesure d'accueillir des condamnés... vous êtes condamnés, mais irez en prison dans 2 ans monsieur... à force de couper dans les budgets... Les magistrats font leur travail, et du mieux qu'ils peuvent ! (et je vous rappelle qu'en droit, la majorité des gens votent à droite... )

    Le 14/05/2012 à 13h52
  • morin777 : Un syndicat de magistrats de droite !!??...alors là bon courage ils sont tous de gauche !! ( d'ou le laxisme généralisé.)

    Le 14/05/2012 à 09h49
      Nous suivre :
      Un cargo de l'espace pour ravitailler l'ISS

      Un cargo de l'espace pour ravitailler l'ISS

      logAudience