En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le chantier de vingt ans est lancé


le 07 octobre 2009 à 14h18
Temps de lecture
4min
Vue d'architecte de la tour Generali, dans le quartier d'affaires de La Défense à Courbevoie. Vue depuis la Seine.

Vue d'architecte de la tour Generali, dans le quartier d'affaires de La Défense à Courbevoie. Vue depuis la Seine. / Crédits : Droits réservés à Valode et Pistre architectes

A lire aussi
SociétéLe Conseil des ministres a adopté mercredi le projet de loi controversé sur le Grand Paris, validant notamment le projet de métro automatique.
Le projet est sur les rails. Le Conseil des ministres a adopté mercredi le projet de loi controversé sur le Grand Paris, qui prévoit notamment la création d'une Société du Grand Paris (SGP) chargée de construire un métro automatique autour de la capitale (lire notre article). "L'objectif du Grand Paris est très ambitieux. Il s'agit de faire de Paris un modèle de métropole durable avec des transports plus efficaces et plus agréables, avec une économie plus compétitive, une meilleure qualité de vie, un rayonnement culturel plus fort, une présence accrue de la nature dans la ville",  a résumé le porte-parole du gouvernement Luc Chatel.
 

Capitale
sous tension

Transports, immobilier, emplois, sécurité,

les enjeux du Grand Paris

 

Le texte, présenté par le secrétaire de l'Etat au Développement de la région capitale Christian Blanc, confie à la SGP la maîtrise d'ouvrage de la construction du "réseau de transport public du Grand Paris", a ajouté Luc Chatel, en rendant compte des travaux du Conseil. Il prévoit la mise en place de procédures particulières pour la réalisation des projets de développement urbain, notamment la signature entre l'Etat et les collectivités locales de "contrats de développement territorial". Ces contrats permettront la mise en place de "zones d'aménagement différé" autour des gares dans lesquelles l'Etat aura un droit de préemption aux dépens des maires.

Pas de problème avec Fillon
 
Cette dernière disposition a suscité la colère de nombreux élus de gauche et de droite qui y voient une remise en cause de la décentralisation. Christian Blanc a estimé à la sortie du Conseil des ministres que ces critiques émanaient de dirigeants "en campagne électorale". "Il se trouve que ce n'est pas mon cas", a-t-il relevé. "Je m'occupe d'un  chantier qui va se dérouler pendant une vingtaine d'années, une génération, et l'objectif de ce projet de loi c'est aujourd'hui de mettre en place les fondations qui vont permettre de développer ce grand projet".
 
Le secrétaire d'Etat a également jugé que son texte n'empiétait pas sur les  compétences des collectivités locales. "Ils n'ont aucun risque de ce point de vue. Cela étant, il faut que chacun soit dans son rôle. C'est une région  capitale, c'est une région monde, qui nécessite que l'Etat prenne ses  responsabilités", a-t-il ajouté. Devant le gouvernement, Nicolas Sarkozy a rappelé "son attachement à ce  projet" et souligné que "pour le réaliser, la volonté de l'Etat au plus haut niveau était nécessaire", selon le porte-parole.

Le chef de l'Etat a également évoqué la controverse qui a opposé Christian Blanc au  Premier ministre François Fillon au sujet du texte, jugeant "qu'il était normal, sur un tel sujet complexe, qu'il y ait des débats", selon Luc Chatel. Christian Blanc a pour sa part indiqué qu'il n'y avait "jamais eu de problème avec  François Fillon" et balayé les réserves des députés UMP avancées par leur chef de file  Jean-François Copé. "Le texte doit être débattu, ce n'est pas pour autant qu'il y a problème avec Jean-François Copé", a-t-il insisté.

D'après agence
 

Commenter cet article

  • tir8 : Il ne faut pas oublier non plus, c'est la K de la finance et et du tourisme. Ce projet diminuera la pollution. C'est un projet formidable qui va améliorer la communication, les conditions de travail et cette K rapportera ensuite pour les régions. Tout converge à PARIS les gares, les aéroports, les autoroutes, les grands sieges de sociétés, des grands commerces, des hopitaux des loisirs: spectacles, concerts, théâtres, le sport, l'exploitation de la Seine etc....

    Le 25/11/2009 à 20h51
  • Claude : La France est le seul pays d'Europe avec une capitale "aspirateur" tout est concentré à Paris, les sièges sociaux,les ministères,etc... le pays fonctionnerait 100fois mieux si on laissait les régions décider elles-même de leur avenir

    Le 19/10/2009 à 08h31
  • Djay : Mais Sarko est un américain et il veut sa "New York" version frenchie. Amusant !

    Le 08/10/2009 à 11h43
  • Ricardo : C'est un projet qui va faire diminuer le chômage. Si la réalisation est bien consue elle améliorera la communication , le commerce , le tourisme , la pollution et l'environnement. je pense que c'est positif dans l'ensemble. Par contre la Photo ne cadre plus avec PARIS.

    Le 08/10/2009 à 09h39
  • Mary : Paris paris paris!!!!!!!centre du monde? l'argent du contribuable va financer ce projet; en temps de crise misons sur les régions, il y a de quoi faire;

    Le 08/10/2009 à 09h37
      Nous suivre :
      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      logAudience