En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

L'actualité Notre société

montage

Fausses alertes mais vraies frayeurs : les Français et les forces de l'ordre sont sur le qui-vive

Société

Gruissan, Carnac, Toulouse, Condrieu, Besançon... plusieurs événements survenus durant la semaine écoulée dans des villes de province attestent de l'extrême vigilance dont font preuve au quotidien les Français depuis l'attentat du 14 juillet. En l'espace d'une semaine, cinq alertes considérées comme "sérieuses" par les forces de l'ordre ont donné lieu à d'importants dispositifs de sécurité.

Attentat de Nice: pour l’IGPN, le dispositif de sécurité "n'était pas sous-dimensionné"

Attentat de Nice: pour l’IGPN, le dispositif de sécurité "n'était pas sous-dimensionné"

Société

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a estimé ce mercredi 27 juillet que le service de sécurité mis en place le 14 juillet à Nice "n'était pas sous-dimensionné". La police des polices avait été saisie par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, à la suite des critiques émises par une partie de l'opposition, accusant l'Etat de ne pas avoir pris en compte les risques terroristes qui planaient sur la célébration de la Fête nationale.

Saint-Etienne-du-Rouvray : l'un des deux assaillants portait un bracelet électronique

Saint-Etienne-du-Rouvray : l'un des deux assaillants portait un bracelet électronique

Société

Après la prise d’otages et l'assassinat d'un prêtre dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray près de Rouen, le président François Hollande doit rencontrer l'évêque de Normandie et les autres représentants religieux. Selon les habitants du village, l'un des deux assaillants était connu du quartier et se rendait régulièrement à la mosquée muni d'un bracelet électronique.

Entre la polémique de l'attentat de Nice et "la folie terroriste" : la revue de presse du mardi 26 juillet

Entre la polémique de l'attentat de Nice et "la folie terroriste" : la revue de presse du mardi 26 j

Société

Les journaux reviennent encore un fois sur la polémique de l'attentat de Nice. "Qui dit vrai ? Qui dit faux ?", s'interroge le Parisien. Chaque jour, les accusations fusent entre la droite et le gouvernement. La Croix parle de "folie terroriste". Les récentes attaques qui ont frappé la France et l'Allemagne montrent la grande fragilité psychologique de ses auteurs.

rossine

Rossignol sur Pokémon GO : "C'est l'usage qui nous dira si c'est un jeu qui accroît les échanges"

Société

Invitée politique de Renaud Pila, Laurence Rossignol a réagi sur le jeu Pokémon Go, sorti dimanche en France. La ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes avait cru bon d’ironiser sur le côté "sociable" de l’application. "Chic ! Un nouveau jeu pour favoriser les échanges, la curiosité et l’attention à l’autre #Pokémon", avait-t-elle écrit sur Twitter. Depuis la ministre se dit "convaincue" de la volonté d'un certains nombre de joueurs d'utiliser ce jeu pour plus de sociabilité". "Je souhaite qu'ils aient raison", a-t-elle estimé.

  1. ← Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4

Fleurs, bougies et mots : Saint-Étienne-du-Rouvray se recueille devant l'église du père Hamel

logAudience