En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La liste des sites ou régiments supprimés

Alexandra Guillet par
le 24 juillet 2008 à 11h36
Temps de lecture
4min
Livre Blanc : la listes des sites militaires concernés par la réforme des armées

Livre Blanc : la listes des sites militaires concernés par la réforme des armées / Crédits : LCI

À lire aussi
Notre sociétéCambrai, Bitche, Toulouse... retrouvez la liste complète des sites ou régiments qui seront supprimés ou déplacés dans le cadre de la réforme de la carte militaire.

Cambrai perd sa base aérienne, Mourmelon sauve in extremis ses régiments... Le gouvernement a annoncé jeudi matin la suppression de 83 sites ou unités militaires à travers la France à partir de 2009, ainsi que 33 déménagements d'une ville à l'autre. Au terme de la réforme de la carte militaire, "l'armée de terre aura perdu 20 régiments et  bataillons", "l'armée de l'air 11 bases aériennes" et la Marine "une base aéronavale", a déclaré François Fillon à la presse (lire article). Les unités ou sites en question sont de tailles très variables, de quelques dizaines de personnes à 2.502 personnes pour la base aérienne 128 de Metz, appelée à fermer après 2011.


La liste des sites ou régiments supprimés
   

Dès 2009 :
-le 57è régiment  d'artillerie de Bitche (Moselle, 1.138 personnes),
-le 601è régiment de  circulation routière d'Arras (Pas-de-Calais, 730 personnes),
-la base aérienne  101 de Toulouse,
-le 12è régiment d'artillerie d'Haguenau (664 personnes, Bas-Rhin). Mais cependant Haguenau doit récupérer, toujours en 2009, le deuxième  régiment de hussards de Sourdun (Seine-et-Marne, 895 personnes).
 
En 2010
-le 18è régiment de transmission de Bretteville-sur-Odon (Calvados,  953 personnes),
-Metz perdra le deuxième régiment du Génie  (874 personnes).
-Colmar-Meyenheim (Haut-Rhin) perdra la base aérienne 132 (1.276 personnes),
-Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) perdra le 1er régiment du Génie (1.042 personnes), mais pourrait récupérer le 16è bataillon de chasseur de Saarburg (Allemagne, 1.155 personnes).
 
En 2011 
-la base aéronavale  de Nîmes Garons (1.332 personnes)
-la base aérienne 112  de Reims (1.545 personnes)
-la base aérienne de Taverny (Val-d'Oise, 986 personnes).
-le 42è régiment de transmission de Laval (Mayenne, 939 personnes)
-le 519è régiment du train de la Rochelle (Charente-Maritime, 992  personnes).
  
A partir de 2011
-517è régiment du train de Déols (966 personnes, Indre),
- le 402è régiment d'artillerie de Châlons-en-Champagne (Marne, 1.046 personnes),
-le 8è régiment d'artillerie de Commercy (Meuse, 849 personnes)
-la base aérienne 128 de  Metz-Frescaty (Moselle, 2.502 personnes),
-la base aérienne 103 de Cambrai-Haynecourt (Nord, 1.364 personnes),
-la base aérienne 217 de Brétigny-sur-Orge (Essonne, 1.955 personnes).    
-le 33è  régiment d'infanterie de marine et la base aérienne 365 de la Martinique (650 personnes en tout), -la base aérienne 190 et le régiment d'infanterie de marine Pacifique de Polynésie (920 personnes au total).   
 

Déménagements prévus

-Le 503è régiment du train de Martignas-sur-Jalle (Gironde, 1.112 personnes) doit déménager en 2011 pour Nîmes,
-Le 1er régiment médical de Chatel Saint-Germain  (Moselle, 1.055 personnes) déménage à La Valbonne (Ain).
- Le régiment de marche du Tchad de Noyon (Oise, 1.158 personnes) partira à Colmar-Meyenheim.
-Le 1er régiment d'artillerie de marine de Laon-Couvron  (Aisne, 867 personnes) se déplacera à Chalons-en-Champagne (Marne)
-Le 7è bataillon de chasseurs alpins de Bourg-Saint-Maurice (Savoie, 1.152) se déplace à Varces (Isère).
  
 
Si 83 sites ou unités sont appelés à fermer, une soixantaine de sites doivent en revanche bénéficier de "renforcements opérationnels", allant de 50 pour le 35è régiment d'infanterie parachutiste de Tarbes (Hautes-Pyrénées) à 800 personnes, dans l'Eure, pour la base aérienne 105 d'Evreux.

Commenter cet article

  • Roger : Faites l'amour pas la guerre!!!

    Le 24/07/2008 à 20h29
  • Tane 35 : La Polynesie a deja perdu les essais nucleaires,voila que maintenant elle perd son regiment du pacifique !!!! dur ,vraiment tres dur pour papeete

    Le 24/07/2008 à 20h12
  • Peu fier d etre Français : A quand la suppression du gâchis élyséen, la fermeture du palais ou la transformation de 20% de la surface en logements sociaux et la destitution de l'empereur! Courages Français, le pire n'est pas encore arrivé.

    Le 24/07/2008 à 20h04
  • Valérie : Merci Monsieur le Président, vous devez garder une bien mauvaise image de votre passage dans l'armée durant votre service militaire. Puisqu'ils ne servent à rien, supprimez tout. Et dire qu'à votre élection je pensais prendre la carte du parti UMP. Vous saviez pourtant qu'une grande majorité des militaires étaient dans votre camp. Vous ne vous faites pas d'amis, je suis de celles qui n'ont pas la mémoire courte. Entre la peste et le choléra... Madame Royale aurait-elle fait pire ?

    Le 24/07/2008 à 19h56
  • V : Et dire que le gouvernement veut lutter contre le chomage..... De mieux en mieux.... A quand la fermeture de la France entière?

    Le 24/07/2008 à 12h44
      Nous suivre :
      ZAPPING. "Difficile", "dur" : quand Hollande veut montrer la difficulté de sa tâche

      ZAPPING. "Difficile", "dur" : quand Hollande veut montrer la difficulté de sa tâche

      logAudience