En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

L'évêque d'Orléans relance la polémique


le 09 mai 2009 à 08h10
Temps de lecture
3min
Des préservatifs (archives).

Des préservatifs (archives). / Crédits : MyTF1News

A lire aussi
Notre société"Que des gens soient un peu fâchés que j'aie pu alerter sur le fait que ce n'était pas la solution miracle, c'est leur problème", a expliqué Mgr André Fort.

L'évêque d'Orléans a redit vendredi qu'il ne croyait pas à la fiabilité des préservatifs pour se protéger contre le sida. En mars, il avait provoqué une polémique en déclarant que le préservatif n'était "pas une garantie à 100%" contre la maladie parce que la taille du virus est "infiniment plus fine que celle d'un spermatozoïde".
 
"Que des gens soient un peu fâchés que j'aie pu alerter sur le fait que ce n'était pas la solution miracle, c'est leur problème", a expliqué sur France Bleu Orléans Monseigneur André Fort, interrogé en marge des fêtes de Jeanne d'Arc à Orléans.  Il lui a été demandé s'il regrettait ses déclarations. "Les propos que j'ai tenus tenaient au fait que sur certaines boîtes il y a une indication 'pas fiable à 100%'", a-t-il répondu. "On m'a dit que cette indication était aujourd'hui une indication pour empêcher les procès qui pourraient être faits", a-t-il ajouté sans plus de détails.
 
Fin mars, il avait cependant reconnu avoir commis une erreur en affirmant que le préservatif n'était pas entièrement fiable. Ses propos, avaient provoqué de vives réactions dix jours après ceux du pape Benoît XVI qui avait estimé, en se rendant en Afrique, que le préservatif n'était pas un moyen de combattre la pandémie et qu'au contraire il pouvait participer, d'une manière indirecte, à son aggravation.

(D'après agence)

Commenter cet article

  • Thomas : Une stratégie classique : on s'emploie à porter la méfiance d'un groupe sur un élément, pour mieux mettre en évidence un élément contraire sans en dire le nom : le préservatif n'est pas fiable à 100%, donc le meilleur moyen d'éviter toute contamination, c'est... l'abstinence ? C'est assez habile de la part de ce cher évêque, car il sait que le mot 'abstinence" fait, à lui seul, rire la majorité de la population. De plus, le seul hic de cette stratégie, c'est quand on ne vérifie pas les arguments et les preuves scientifiques de ce qu'on avance... Quant aux arguments qui concernent le préservatif comme facteur d'instabilité familiale, ce n'est même pas la peine d'y répondre...

    Le 10/05/2009 à 19h17
  • Kiki01 : Il a rien d'autres à faire l'éveque? que l'eglise balaie devant sa porte avant de s'occuper de nos fesses!

    Le 10/05/2009 à 05h22
  • P LOUIS : Et même s'il était fiable à 100 pour 100 , cela permettrait encore plus d'infidélité , donc cela ne résoudra pas les problèmes d'instabiltité familiale , donc les problèmes de société qui en découlent

    Le 09/05/2009 à 23h06
  • Bruno : Merci quelqu'un ose dire la vérité Cela est difficile à entendre pour certains mais pourtant c'est la vérité;

    Le 09/05/2009 à 22h15
  • Brn : Merci à notre évêque pour son courage. dire la vérité est difficile, notre évêque nous montre sa force. et pourtant ce n'est que la PURE vérité le préservatif ne sauvera pas du sida au contraire. Osons le dire et aidons ceux qui souffrent de cette maladie .

    Le 09/05/2009 à 22h13
      Nous suivre :
      Un Américain bat le record d'altitude en ballon

      Un Américain bat le record d'altitude en ballon

      logAudience