En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Elle lègue 4 millions d'euros à sa commune avant de mourir

Alexandra Guillet par
le 17 décembre 2009 à 10h40
Temps de lecture
3min
[Expiré] euros argent tune pactole cagnotte

Crédits : SXC.HU

Notre sociétéUne Chalonnaise, décédée l'été dernier, a légué toute sa fortune, estimée à près de quatre millions d'euros, à sa ville.

Sacré cadeau de noël ! Une Chalonnaise, décédée en juillet à l'âge de 90 ans, a décidé de léguer l'intégralité de ses biens au centre d'action sociale de sa commune. Et la somme est coquette : 3,87 millions d'euros !, selon le journal de Saône-et-Loire, qui révèle l'information. Le montant du legs sera inscrit dans le budget 2010 de la ville qui souhaite s'en servir pour "renforcer ses politiques sociales".
  
Fille unique de parents commerçants, Jeanne Parent,  devenue pharmacienne, "a continué d'économiser sou après sou jusqu'à se retrouver à la tête d'une véritable fortune", selon le journal : appartements, garages, locaux commerciaux, avoirs financiers et bijoux notamment. Le legs, qui représente selon le JSL 3,3% du budget de la ville, doit être évoqué lors du conseil municipal ce jeudi soir.

Les plus importants legs de particuliers en faveur de municipalités  

- 11 juin 2008: le maire de Rouez-en-Champagne (Sarthe) annonce que Serge Le Grou, riche propriétaire terrien mort fin 2007 sans enfants, a légué sa fortune  de 37 millions d'euros à son village de 700 habitants. En échange, la commune doit notamment construire une cinquantaine de pavillons neufs pour des personnes âgées dans le besoin.

- 15 dec 1995: la construction d'une nouvelle maison de retraite de 60 lits  commence à La Chaise-Dieu (Haute-Loire), en grande partie grâce au legs de plus  de 10 MF (1,5 million d'euros) du pharmacien du village, Marc Rocher, décédé  célibataire à 85 ans en 1989.

- 4 jan 2008: la mairie de Pellevoisin (Indre) annonce qu'elle hérite d'une  centenaire, Hélène Louart, décédée sans enfants en juin 2007. En échange de 1,15  million d'euros, Mme Louart a exigé la construction de logements sociaux, la  vente de sa maison à des Parisiens et qu'une rue porte son nom.

- 31 août 2005: la commune de Saint-Marcel (Indre) reçoit la fortune de  Georges Taffinaud, décédé à 102 ans en juin, soit environ un million d'euros,  légués pour venir en aide aux personnes âgées.

- 4 août 2009: une ancienne employée du Trésor Public, Anne-Marie Duport,  décédée en janvier à 99 ans, sans descendance, lègue plus de 620.000 euros à son  village natal de Beaumont, 1.800 habitants dans la Vienne. La somme représente  la moitié du budget de fonctionnement annuel de la commune.

- 1er oct 2002: un militaire retraité de Plougonvelin (Finistère), Henri  Keraudy, donne 610.000 euros à sa commune pour l'aider à construire un centre  socio-culturel qui portera son nom et sera orné de la devise "Tout passera, sauf  le bien que tu as fait".

- 9 oct 2000: la mairie de Rochefort-sur-Mer (Charente-Maritime) annonce  avoir reçu d'une habitante décédée en 1999 à 72 ans un legs de 3,868 millions de  francs (580.000 euros) en contrepartie de l'entretien de sa tombe.

Commenter cet article

  • 44swann : Une humaniste. Son geste doit être salué, car trop rare. Espérons que ses volontés sont bien détaillées dans le testament et qu'il y aura un suivi pour l'utilisation de l'argent.

    Le 18/12/2009 à 00h34
  • snakeyes-92 : Bravo Mamy et Paix à ton âme. Repose en paix, nous penserons longtemps à vous.

    Le 17/12/2009 à 23h51
  • nelly30000 : Entièrement d'accord avec vous, bel acte de Générosité avec un gran G. Il y a des pauvres gens partout même dans les petites communes et si le maire de ctte commune est quelqu'un de droit et honnêt , il doit encore y en avoir je suis sur que cet argent ira la ou il y en a le plus besoin.

    Le 17/12/2009 à 23h42
  • reaction7 : Encore faut-il pouvoir au niveau physique et santé.

    Le 17/12/2009 à 19h11
  • citizen31 : Quand on a pas d'héritier, il me semble au contraire "intelligent" de tout dépenser avant...

    Le 17/12/2009 à 14h21
      Nous suivre :
      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      logAudience