ARCHIVES

Bientôt des scanners corporels dans les aéroports français

Edité par
le 07 janvier 2010 à 11h16
Temps de lecture
3min
Une image réalisée grâce à un scanner corporel.

Une image réalisée grâce à un scanner corporel. / Crédits : TF1-LCI

À lire aussi
Notre sociétéLa DGAC a annoncé mercredi qu'ils seront bientôt expérimentés "dans les meilleurs délais". Ils permettent de repérer les objets interdits dissimulés sous les vêtements sans palpation des passagers.

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a annoncé mercredi dans un communiqué que des scanners corporels seraient expérimentés "dans les meilleurs délais (...) dans certains aéroports français". Des scanners corporels "devraient être installés prochainement pour expérimentation à ADP" (Aéroport de Paris), précise le communiqué qui ajoute que cette décision a été prise "selon les directives d'un groupe de travail interministériel".
 
Mercredi, le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, avait annoncé qu'un groupe de travail sur les scanners corporels dans les aéroports français avait été mis en place et devait "faire des propositions" rapidement.
 
Les scanners corporels sont des portails qui permettent de repérer les objets interdits dissimulés sous les vêtements sans palpation des passagers et "l'absence d'impact sur la santé des passagers a été évaluée et confirmée par un organisme indépendant", selon la DGAC.
 
Parallèlement à l'installation de scanners corporels, "d'autres voies d'amélioration doivent être approfondies ou complétées", comme le "profilage des passagers", "l'amélioration de la détection des traces d'explosifs" ou "l'analyse et l'exploitation des informations connues sur les personnes déjà signalées comme suspectes". "Par ailleurs, la formation de personnel chargé de la sûrete sera renforcée", conclut le communiqué.

Commenter cet article

  • huerto45 : Je suis tout a fait d'accord avec la mise en place des scanners corporels, mais à 700 000 ? l'unité quand on est pas capable d'équiper les hôpitaux en scanner et surtout IRM, qui sont sensiblement au même prix... Au sujet des libertés individuelles et principalement la dignité, on mettra un beau -18 version CSA en espérant que les prochaines bombes ne seront pas rectales sinon on est tous bon pour l'endoscopie avant l'embarquement! Bien à vous.

    Le 08/01/2010 à 16h41
  • al38240 : Les services de sécurité ne seront jamais fiables à 100%. Par contre un scanner permet de tout détecter immédiatement avant tout embarquement. Le risque de se voir exploser en plein vol vaut bien une petite entorse à la liberté individuelle ! !

    Le 07/01/2010 à 15h32
  • skyrunner : Qu'est-il advenu de celui qui avait été installé à l'aéroport de Nice. En voilà un qui pourrait rapidement être mis en service. Il est tout neuf et n'a jamais servi.

    Le 07/01/2010 à 13h59
  • quebec972 : Je me lâche ! le jour ou quelqu'un ce fera prendre avec un produit ou autre introduit à l'intérieur du corps , devront nous tous subir une fouille intrusive? posez vous la question , ou est la limite des libertés individuelles . plutôt que de scanner tous le monde , que les services de renseignements commencent par faire correctement le travail pour lequel ils sont payés. de toutes façon ces nouvelles mesure rentrent dans la stratégie du nouvel ordre mondial, rien de plus.

    Le 07/01/2010 à 13h52
  • caatz1 : Que devriendra le personnel de sécurité qui pour l'instant s'occupe des palpations?

    Le 07/01/2010 à 12h44
      Nous suivre :

      Jugé dépressif, un panda autorisé à regarder son ami à la télé

      logAudience