En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Dossier Education

Brevet des collèges : troisièmes, à votre tour de plancher !


le 28 juin 2012 à 05h00 , mis à jour le 28 juin 2012 à 10h50.
Temps de lecture
3min
Une classe de troisième.

Une classe de troisième. / Crédits : LCI

A lire aussi
Notre sociétéLes élèves de troisième ont commencé jeudi les épreuves écrites du brevet des collèges. C'est le premier grand diplôme de la scolarité, un examen qui prend aussi en compte le contrôle continu.

D'abord le français, les mathématiques, pour finir par l'histoire-géographie-éducation civique le lendemain. Le brevet des collèges a débuté jeudi pour terminer vendredi et près de 800.000 élèves de troisième sont concernés.
 
Le diplôme national du brevet est le premier grand diplôme de la scolarité. Outre ces épreuves, il prend également en compte des notes obtenues en contrôle continu tout au long de l'année dans l'ensemble des disciplines, sauf en histoire-géographie-éducation civique. Depuis l'an dernier, il comporte aussi une épreuve orale d'histoire des arts et implique aussi de valider la maîtrise des sept compétences du socle commun (langue française, culture humaniste, autonomie et initiative...). Les candidats qui passent des options comme le latin, le grec, une langue vivante étrangère ou une langue régionale, engrangent des points supplémentaires au-dessus de 10 sur 20. Pour décrocher le brevet, il faut obtenir à la fois la moyenne sur l'ensemble des notes, la validation des compétences du socle commun et la note de vie scolaire (assiduité, respect du règlement...).
 
Des changements l'année prochaine
 
Le brevet ne conditionne pas le passage en classe de seconde. Mais l'obtention d'une mention "bien" ou "très bien" permet sous certaines conditions de se voir attribuer des bourses au mérite. En 2011, le taux de réussite s'est établi à 83,4%. Et 28,8% des élèves en classe de troisième ont obtenu une mention "bien" ou "très bien". A noter que les filles s'en sont mieux sorties que les garçons, avec un taux de réussite supérieur de 5,6 points. L'origine sociale pèse fortement sur les résultats: le taux de réussite varie ainsi de 69% à 95% selon que les parents des candidats sont sans activité ou bien cadres, tandis que les enfants d'ouvriers réussissent à 78,2%.
 
Si l'architecture générale du brevet demeure, les épreuves seront modifiées en juin 2013. En français, les candidats pourront choisir entre deux sujets de rédaction, l'un d'imagination et l'autre de réflexion, alors qu'auparavant un sujet unique était imposé. La dictée sera rallongée tandis qu'un questionnaire laissera la place aux réactions personnelles de l'élève face au texte proposé. En maths, les exercices seront plus nombreux et ils seront indépendants les uns des autres : pas besoin de réussir le premier pour faire le deuxième. Au moins un de ces exercices sera complexe, comme un problème. Enfin, en histoire-géographie-éducation civique, l'élève devra plancher sur les trois disciplines, au lieu d'une matière au choix entre l'histoire et la géographie. D'ici là, les candidats de cette année connaîtront leurs résultats à partir du 11 juillet.

Commenter cet article

  • nainfort : Le brevet est une blague. Pour ne pas l'avoir, il faut le vouloir. Le système d'éducation Français est en train de se dégrader de façon inquiétante. A quand une vrai réforme pour que les écoles et lycées ne soient plus jugés sur les pourcentages de réussite. Quand on voit que plus de 80% des terminales ont leur bac, le diplôme ne représente plus rien. Je viens d'avoir un DUT, le diplôme ne vaudra bientôt plus rien étant donné que les université n'ont pas le courage de virer les élèves trop souvent absent, font passer les élèves avec 8 de moyennes etc... Bientôt la licence ne vaudra plus rien et il faudra un bac + 5 pour le moindre travail. Mais l'état préfère donner 3 jours de vacances en plus pour sauver les enfants de la fatigue. Pathétique.

    Le 28/06/2012 à 16h01
  • matger : Sans parler le l'examen de fin d'études primaires dont les épreuves étaient bien plus ardues.

    Le 28/06/2012 à 12h45
  • beral3 : Quand je me souviens du BEPC et du brevet élémentaire donnant le droit à être instituteur je mesure la décadence du système éducatif dans ce pays.

    Le 28/06/2012 à 09h40
  • carolina27 : Après le BAC pour mes deux grands voici le temps du BREVET pour la troisième que de stress cette année !! bon courage à tous

    Le 28/06/2012 à 08h39
  • kapo23 : Et ont fait quoi pour les enfants DYS !! c'est plus difficile que l'année précédente , c'est du n'mporte quoi !!!!

    Le 28/06/2012 à 08h07
      Nous suivre :
      ZAPNET - Rétro 2014

      ZAPNET - Rétro 2014

      logAudience