En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ALERTEZ-NOUS ! Une info sur ce sujet ? Envoyez-nous vos photos et vidéos
ARCHIVES

Bugarach retrouve peu à peu sa tranquillité

Alexandra Guillet par
le 22 décembre 2012 à 10h56 , mis à jour le 22 décembre 2012 à 15h06.
Temps de lecture
3min
A lire aussi
Notre sociétéComme on pouvait s'y attendre, la fin du monde n'a pas eu lieu et Bugarach n'a pas été assailli par une foule en délire voulant être sauvée, mais plutôt par quelques joyeux fêtards. Un dispositif de sécurité est toutefois maintenu ce samedi.

Et oui, on est toujours là ! La fin du monde tant attendue par certains n'a jamais eu lieu et Bugarach et ses habitants vont - enfin ! - pouvoir retrouver un peu de tranquillité et de sérénité. Selon la gendarmerie, contactée par TF1 News ce samedi matin, "la nuit a été calme et plus personne ne traînait dans les rues de Bugarach au petit matin". Le bilan des deux jours écoulés est donc "globalement positif" pour les autorités. L'hélicoptère du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et les spéléologues procédaient toutefois une dernière inspection en fin de matinée du pic et de ses cavités "pour s'assurer que personne n'est en difficulté quelque part", précisait-on au centre opérationnel.

Il faut dire que dès 20 heures, vendredi, des vents ont parcouru le sommet du puech à plus de 90 km/heure et des rafales de pluie se sont abattues sur les ruelles du village quasi désertes. Une météo quasi-apocalyptique qui a fini de dissuader les plus déterminés des mystiques et des curieux encore présents dans le village. Un dispositif "dissuasif et rassurant" est toutefois maintenu ce samedi à Bugarach et notamment au niveau des points de contrôle routiers, a précisé la gendarmerie à TF1News. 

Deux raves parties déjouées et 5 arrestations

Selon nos informations, deux rave parties ont été une nouvelle fois déjouées vendredi soir à Duilhac-sous-Peyrepertuse et Cubières-sur-Cinoble. Au total, depuis la mise en place du dispositif de surveillance, mercredi matin, seule une dizaine de personnes ont été refoulées du pic alors qu'elles tentaient de braver l'interdiction préfectorale. Par ailleurs, cinq personnes ont été arrêtées en possession d'armes : coupe-coupe, taser, matraque... Des armes qui ont toutes été détruites ; quant aux individus, ils ont été relâchés après avoir été entendus. Enfin, une des craintes des autorités était que des personnes se blessent en voulant gravir à tout prix le pic ou en s'aventurant dans les galeries souterraines. Or, d'après les secours, il n'y a eu aucun blessé.     

Au plus fort de ce (non)événement, les autorités ont enregistré environ un millier de personnes à Bugarach, loin de la marée humaine. Parmi elles, une poignée d'illuminés mais essentiellement des journalistes, des curieux et des fêtards. Le tout dans une ambiance très festive. Les prophéties avaient fait de ce point culminant du massif des Corbières un endroit sacré, comme le professaient certains tenants de l'Apocalypse, dans des interprétations librement inspirées du calendrier maya. Après des mois de tapage médiatique planétaire, Bugarach va peu à peu retrouver son calme. Jusqu'à la 184e fin du monde?

Pour tout comprendre sur cette (non) fin du monde  :

 > Lire : Fin du monde : d'où vient la légende de Bugarach ? 
 > Lire : 21 décembre 2012 : "les mayas n'ont jamais annoncé la fin du monde"
 > Voir : Fin du monde : le CNRS met un terme à la rumeur

 

            

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Obama distribue les bonbons pour Halloween

      Obama distribue les bonbons pour Halloween

      logAudience