En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ALERTEZ-NOUS ! Une info sur ce sujet ? Envoyez-nous vos photos et vidéos
ARCHIVES
DOSSIER : Dossier Intempéries

RECIT et IMAGES. Crues : Barèges, le village fantôme où "tout a été dévasté"

Laurent Deschamps par
le 20 juin 2013 à 15h01 , mis à jour le 20 juin 2013 à 15h22.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Notre sociétéLe village des Hautes-Pyrénées a été dévasté par les crues qui ont touché le Sud-Ouest mercredi. Le Gave de Cauterets transformé en vague de boue a emporté tout sur son passage. Les 260 habitants ont heureusement tous été évacués. Des témoins évoquent le désastre auprès de MyTF1News.

Lorsqu'il a vu les effets de la crue à Barèges, ce petit village des Hautes-Pyrénées proche du Col de Tourmalet, Cyril Morelle, habitant de Soulom, un village en aval, n'en a pas cru ses yeux. "Tout a été dévasté", raconte-t-il effaré à MyTF1News. La départementale qui redescend vers Cauterets ? "Emportée par les flots en trois endroits". Le village, habitué des étapes du Tour de France, est désormais coupé du monde pour de longs mois. Et complètement désert : la totalité de ses habitants ont été évacués.
 
Les crues, qui ont durement frappé le Sud-Ouest, ont ici tout détruit. A l'origine du désastre à Barèges, le Gave de Cauterets, un paisible torrent pyrénéen, qui s'est transformé mercredi en une vague de boue qui a emporté tout sur son passage. Voitures, camping-cars, maisons... "Le torrent a profité de la fonte des neiges encore abondantes pour se transformer en immense coulée destructrice", explique Cyril. Et la vague a poursuivi son œuvre plus bas. "Le village d'Esterre a subi quasiment le même sort".
 
Sur place, la vision est apocalyptique : "Le pont a été emporté. Il n'y a plus de gendarmerie, des hôtels ont disparu... C'est un quartier entier du village qui n'existe plus", explique-t-il. De fait, sur une photo prise d'un hélicoptère de la Sécurité civile, seules quelques maisons restent debout. Quant à la route, elle a disparu sous la boue et les pierres. Mais ce qui désole encore plus Cyril, c'est qu'il ne voit pas comment les choses vont rentrer dans l'ordre. "La centrale électrique a été coupée. Il n'y a plus de route. Et quand bien même elle serait reconstruite, elle ne mène désormais plus que vers un tas de ruines"...

Evacués par le col du Tourmalet
 
Flore, étudiante parisienne, était quant à elle venue accompagner son petit frère en cure aux thermes de Barèges. Quand elle raconte cette journée sidérante pour MyTf1News, elle est encore sous le choc. "C'était hallucinant. Mercredi matin, un militaire était venu nous donner des consignes. Mais rien de plus", explique-t-elle. "Et puis, finalement, nous avons été évacués en début d'après-midi", raconte-t-elle. "Sur place, c'était un immense tas de boue qui emportait tout sur son passage. "Mais comme la route était devenue impraticable pour redescendre, il a fallu passer par le col du Tourmalet." Par endroit, l'évacuation a même failli tourner au drame. Notamment lorsque son groupe a dû franchir un pont fragilisé par les inondations. "On a dû traverser très vite le pont qui menaçait de s'effondrer", assure la jeune Parisienne. Finalement, passé le Col, les évacués sont arrivés à la station de sports d'hiver Super Barèges. De là, elle et son frère ont pu trouver une voiture qui partait vers Toulouse. Et rentrer à Paris en train...
 
Mais sur place, le cauchemar n'est pas terminé. Cette fois, c'est à Luz-Saint-Sauveur qu'un autre pont menace de s'effondrer comme l'explique Cyril : "Ils ont évacué un quartier entier de crainte de voir une vague déferler sur la ville".

A lire aussi : les prévisions de Météo france pour jeudi

A lire aussi : Les crues et les orages sèment le chaos en France

Commenter cet article

  • matger : Et pourquoi ne pas réquisitionner chômeurs et bénéficiaires du RSA ?

    Le 21/06/2013 à 12h24
  • sigama2 : Ecrire votre commentaire ici ... Pourquoi l'armée ne vient pas aider tous ces gens en difficulté ? Elle pourrait déblayer les rues aider les particuliers, avec le matériel à leur disposition. Hollande en visite aurait mieux fait de détacher un bataillon plus utile... Pour lui un camion de l'armée a été à disposition !!

    Le 21/06/2013 à 09h49
      Nous suivre :
      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      logAudience