En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

De plus en plus de petits ménages d'une ou deux personnes en France


le 28 juin 2012 à 16h36 , mis à jour le 28 juin 2012 à 20h06.
Temps de lecture
3min
Un homme seul avec son chien devant devant la télévision.

Un homme seul avec son chien devant devant la télévision. / Crédits : Comstock / Thinkstock

A lire aussi
Notre sociétéLa France compte de plus en plus de petits ménages, composés d'une ou deux personnes, la faute au vieillissement de la population et à l'évolution des modes de cohabitation, souligne jeudi une enquête de l'Insee.

La France compte de plus en plus de petits ménages. Composés d'une ou deux personnes, ces petits ménages s'expliquent par le vieillissement de la population et l'évolution des modes de cohabitation, souligne jeudi une enquête de l'Insee. En 2009, la France comptait 27,5 millions de ménages, soit 3,2 millions de plus qu'en 1999.

A l'origine de cette hausse : essentiellement les ménages d'une ou deux personnes (respectivement +1,7 million et +1,5 million), souligne l'Insee.

Selon la définition de l'Institut national de la statistique, un ménage désigne l'ensemble des occupants d'un même logement sans que ces personnes soient nécessairement unies par des liens de parenté (en cas de cohabitation, par exemple). Il peut être composé d'une seule personne.

Surtout dans le Limousin, l'Auvergne et l'Île-de-France

En 2009, un tiers des ménages en France est composé d'une seule personne, un tiers de deux personnes et le dernier tiers de trois personnes ou plus. Ce sont le Limousin, l'Auvergne et l'Ile-de-France qui comptent la plus forte proportion de ménages d'une personne.

Le vieillissement de la population explique un tiers de l'augmentation des ménages d'une personne, note l'Insee. En effet, à mode de cohabitation inchangé, 600.000 des 1,7 million de ménages d'une personne supplémentaire résultent de la croissance de la population des 60 ans ou plus.

Le changement des modes de cohabitation explique aussi plus de la moitié de l'évolution du nombre de ménages d'une seule personne (900.000 des 1,7 million de ménages d'une personne supplémentaires). Ainsi, entre 30 et 59 ans, on vit moins souvent en couple en 2009 qu'en 1999 et plus souvent seul dans son logement. Les parents de famille monoparentale sont aussi un peu plus nombreux, relève l'Insee.

Parallèlement, la part des grands ménages (cinq personnes ou plus) ne cesse de se réduire.

Commenter cet article

  • deleiya : Le vieillisement, la banalisation du divorce, la degradation de la société, la proliferation d'internet et de ses dérivés. Requiem for a Dream en somme.

    Le 29/06/2012 à 03h00
      Nous suivre :
      La vidéo que Gilles Bouleau n’aurait jamais voulu revoir

      La vidéo que Gilles Bouleau n’aurait jamais voulu revoir

      logAudience