En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Education : Peillon fait sa rentrée


le 20 août 2012 à 11h14 , mis à jour le 22 août 2012 à 15h10.
Temps de lecture
3min
Vincent Peillon

Vincent Peillon / Crédits : AFP

À lire aussi
Notre sociétéLa concertation lancée début juillet par Vincent Peillon pour refonder l'école reprend ce lundi. La question sensible des rythmes scolaires va y être abordée, avant la remise d'un rapport et la présentation d'une loi à l'automne.
Les discussions promettent d'être animées. La concertation pour refonder l’école, promesse de François Hollande, lancée à la Sorbonne le 5 juillet par le ministre de l’Education et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, reprend ce lundi et durera jusque fin septembre. Elle réunit environ 600 personnes (enseignants, sociologues, parents d'élèves, patronat...) qui ont planché pendant deux semaines en juillet. Quatre thématiques sont abordées : la réussite scolaire (priorité au primaire, socle commun), les élèves (rythmes scolaires, lutte contre la violence), un système éducatif efficace (développement du numérique) et les personnels (formation, évaluation).
Un comité de pilotage remettra un rapport au ministre avant le 15 octobre, prélude à un projet de loi d'orientation et de programmation dans la foulée. "Le temps est court", mais "si nous ne faisons pas les réformes assez vite, elles ne se feront pas", a déclaré Vincent Peillon devant la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale.
Les rythmes scolaires, un dossier sensible
Le thème des rythmes scolaires est l'un de ceux qui fait le plus débat. Parents, enseignants, collectivités, associatifs et professionnels du tourisme n'ont pas les mêmes contraintes, bien que tous s'accordent à dire que le bien-être de l'enfant doit primer. Ce chantier est aussi celui qui a un peu avancé, puisque le retour à la semaine de 4,5 jours dans le primaire, abandonnée en 2008, semble faire consensus même s'il reste à définir ses modalités. A peine nommé, M. Peillon avait annoncé un retour à la semaine de cinq jours dans le primaire dès la rentrée 2013.
Le plus difficile est à venir : respecter une pause déjeuner d'une heure et demie, réduire les vacances d'été, supprimer ou non les zones A, B et C, ou encore alterner sept semaines de cours et deux de congés. Alléger la journée de classe de l'élève est aussi un sujet sensible car il faudra trouver les moyens financiers d'occuper les enfants après les cours. M. Peillon a promis une égalité entre territoires.  Le ministère a lancé un site internet à l'occasion de la concertation. Plus de 3.000 contributions avaient été recueillies courant août, émanant essentiellement d'enseignants.
Commenter cet article

  • vic531 : Les apprentissages ne sont pas forcément à faire dans la soumission à un adulte mais plutôt dans le respect mutuel ...et quand je vois comment certains profs parlent et se comportent avec nos enfants je trouve peu étonnant que les enfants soient "durs" (surtout devenus ados!)L'exemple de l'adulte et je dirais même de tous les adultes qui entourent un enfant est essentiel et force est de constater que si les enfants ont changés les profs de maintenant n'ont pour la plupart plus grand chose à voir avec ceux que j'ai pu connaitre enfant (mes profs d'élémentaire avaient une culture générale épatante et je ne me souviens ni de fessées ni de cris fréquents mais par contre le respect était là car ils étaient exemplaires eux même et nous parlaient respectueusement au lieu des familiarités employez à l'heure actuelle...

    Le 23/08/2012 à 07h45
  • cadetroussel768 : Ils sont comme une poule qui a trouvé un couteau....ils ont toujours l'air de débarquer et de n'avoir rien préparé! ....des bleus quoi...

    Le 20/08/2012 à 16h28
  • star83190 : A quand sa sortie a lui...............

    Le 20/08/2012 à 15h41
  • antirobert21 : Si, moi j'y crois et suis d'accord avec votre double analyse : c'est le bon sens mais la société va dans le mauvais sens. d'ailleurs je viens de quitter ce métier de fous.

    Le 20/08/2012 à 15h37
  • bill_boquet : Tant qu'on ne sera pas convaincu que l'enseignant doit être le maître et que l'élève doit lui obéir, on n'arrivera à rien. Les vertus de la punition sont bien réelles mais nul n'y croit plus !

    Le 20/08/2012 à 14h27
      Nous suivre :
      A Barceloneta, le "tourisme de cuite" devenu ennemi n°1

      A Barceloneta, le "tourisme de cuite" devenu ennemi n°1

      logAudience