En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Et maintenant, les étudiants qui notent les profs à l'université ?


le 21 janvier 2013 à 09h21 , mis à jour le 21 janvier 2013 à 09h24.
Temps de lecture
3min
étudiants amphi examen partiel fac université étudier

Image d'archives / Crédits : Sxc Kalilo

A lire aussi
Notre sociétéUn rapport préconise d'associer les élèves à l'évaluation des enseignants dans l'enseignement supérieur.

Un député PS suggère d'associer les étudiants à l'évaluation des enseignants pour permettre notamment d'améliorer la qualité des professeurs, dans un rapport sur la réforme de l'enseignement supérieur, annonce Le Figaro lundi. Le député PS de Meurthe-et-Moselle, Jean-Yves Le Détaut a fait figurer cette proposition dans son rapport "Refonder l'université, dynamiser la recherche", remis le 14 janvier au Premier ministre. "Cette proposition avait été formulée durant les assises de l'enseignement supérieurs les 26 et 27 novembre 2012", indique le quotidien qui y voit un double avantage: "améliorer la qualité de l'enseignement et augmenter leur poids dans les évolutions de carrière".
 
"Aujourd'hui, à l'université, l'évaluation des enseignants-chercheurs est presque exclusivement basée sur la recherche", écrit Le Figaro. En clair, poursuit le journal, "la qualité des cours dispensés importe peu". "Cette proposition, inspirée des pays anglo-saxons, où elle est entrée dans les moeurs depuis longtemps, figurait dans la réforme Bayrou en 1997 et avait été relancée en 2008 avec la loi LRU, dite ‘d'autonomie des universités'", rappelle le quotidien. "C'est un outil formidable, qui a été très bien accueilli par les professeurs. Il nous permet d'aider avant tout les enseignants en difficulté à améliorer leurs cours", explique le professeur Cuny, responsable de ce dispositif à l'université de Bordeaux Segalen, l'un des rares établissements à l'avoir mis en place.
 
"Certains l'ont mal pris au départ, mais ils finissent tous par en comprendre l'utilité quand ils constatent que leurs étudiants s'intéressent davantage à leurs cours", ajoute le professeur. Mais "convaincre les établissements pourraient se révéler compliquer", note le Figaro à qui le ministère de l'Enseignement supérieur a indiqué que "cette proposition ne sera pas imposée".

Commenter cet article

  • clementine1218 : Charlixia a raison on devrait pouvoir les noter en cour de mandat et pouvoir les virer avant 5 ans si bon a rien. Après tout nous sommes tous a échelle différente leur employeur .

    Le 22/01/2013 à 13h58
  • clementine1218 : Je suis pour car aucun professeurs ou enseignants ne se remet en question et ne met en doute sa méthode de travail . C'est forcement les élèves qui ne comprennent rien et non le prof qui explique mal alors bonne idée ça les obligera a changer de méthode quand il y aura 85 % d'élève qui diront que leurs cours sont inintéressant ou leurs méthodes d'apprentissage incompréhensible. Ça devrait être aussi le cas pour les collèges et lycées.

    Le 22/01/2013 à 13h54
  • 421123 : Vous avez le Droit de Vote...

    Le 21/01/2013 à 20h42
  • boblepongeur : Au lieu de dire que c'est des âneries et qu'il est inconcevable que les élèves notent leurs profs, je vous ferais remarquer qu'à Paris 1 ils le font déjà.

    Le 21/01/2013 à 20h23
  • cm012 : Je suis actuellement en Erasmus en Danemark, ici les profs se font "évaluer" par les élèves de manière qualitative (comment le prof a-t-il utilisé les supports du cours, donner 3 bons points et 3 points à améliorer, les exemples donnés étaient-ils adaptés etc ?). Tout est fait de manière à améliorer et non à sanctionner. Je pense que cela serait une bonne idée à appliquer en France.

    Le 21/01/2013 à 17h47
      Nous suivre :
      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      logAudience