En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Sécurité routière

Ethylotests obligatoires: pas d'amende avant le 1er mars 2013

Alexandra Guillet par
le 08 octobre 2012 à 18h29 , mis à jour le 09 octobre 2012 à 14h03.
Temps de lecture
3min
Un éthylotest.
A lire aussi
Notre société"Compte-tenu des difficultés d'approvisionnement", Manuel Valls a décidé de reporter au 1er mars 2013 la date à laquelle les automobilistes seront verbalisés pour défaut d'éthylotest dans leur véhicule.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a reporté au 1er mars 2013 la date à laquelle les automobilistes seront verbalisés pour défaut d'éthylotest dans leur véhicule, "compte tenu des difficultés d'approvisionnement", a annoncé lundi la Sécurité routière dans un communiqué. La date limite était initialement fixée au 1er novembre, mais "compte tenu des difficultés d'approvisionnement recensées dans certains régions", M. Valls "a décidé de reporter cette date" au 1er mars pour "permettre à l'ensemble des conducteurs de s'équiper dans de bonnes conditions et à un juste prix", ajoute la Sécurité routière, confirmant une information du parisien.fr. (lire sur le sujet : Ethylotests : pénurie en vue, les prix flambent) .

Parmi les dernières mesures de sécurité routière décidées sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la présence d'un éthylotest, chimique ou électronique, est obligatoire depuis le 1er juillet dans tout véhicule terrestre à moteur circulant sur les routes françaises, à l'exception des cyclomoteurs (moins de 50 cm3 et 45 km/h maximum). L'amende prévue en cas d'infraction est de 11 euros. (A lire : Ethylotest obligatoire au 1er juillet : les 5 points à savoir). "La loi dit qu'il faut un éthylotest en état de fonctionnement, mais notre préconisation, lorsqu'il s'agit d'éthylotests chimiques, est d'en avoir toujours deux", au cas où le conducteur en utiliserait un avant de prendre le volant et se ferait contrôler par la police dans la foulée, expliquait récemment le délégué interministériel à la Sécurité routière, Frédéric Péchenard. Les conducteurs devront donc acquérir au moins un éthylotest chimique (dont  le prix va de 1 à 3 euros) ou un électronique (à partir de 100 euros).

L'alcool est depuis 2006 la première cause de mortalité sur les routes françaises, avec près d'un tiers des tués. Ce taux est pratiquement inchangé depuis 10 ans et bien supérieur à l'Angleterre (17%) ou l'Allemagne (10%), à consommation d'alcool quasi égale.

Commenter cet article

  • seiyar70 : La loi dit "tout véhicule à moteur" ,cyclomoteurs touchés donc et les paysans râlent parce que ca touche aussi les tracteurs

    Le 10/10/2012 à 08h35
  • opalip : A part la pollution qu'il va occasionné, je ne vois pas l'intérêt d'un tel appareil. Le ou les fabricants devraient être obliger de mettre une filière en place pour récupérer le bichromate de potassium, substance hautement dangereuse. Mais comme on connait les Français, les éthylotests usagés iront tout droit à la poubelle.

    Le 09/10/2012 à 11h54
  • jghttc1 : La pénurie d'ethylotests (qu'ils soient électroniques ou chimiques) prouve que cette (surprenante) initiative du gouvernement précédent n'a même pas permis de relancer la branche industrielle y afférente, ou les importations en la matière. Et le fait que le coût de ces appareils soient désormais à la charge de l'automobiliste et plus des forces de l'ordre, ne risque pas d'avoir, non plus, d'avoir une incidence déterminante sur le budget de l'état. Reste éventuellement la conséquence de cette mesure sur la baisse de l'alcoolémie au volant, chose trés difficile à prouver, sans doute ... Encore une des" réformes" essentielles de M.Sarkozy !!!

    Le 09/10/2012 à 11h09
  • fovoir7 : Ce type de gadget ne sert strictement à rien, à part polluer d'avantage et occasionner des dépenses supplémentaires inutiles. L'irresponsable continuera de l'être avec ou sans éthylotest, car rien ne l''empêchera de démarrer son véhicule. Alourdir les sanctions en cas de contrôle positif serait plus efficace que cette mesurette de copinage. Le caractère obligatoire à détenir cet artifice à bord de tout véhicule est une forfaiture.

    Le 09/10/2012 à 08h53
  • onladanlebaba : Y'a pas plus urgent à s'occuper !!!! Rien à battre des ballons !!! Pauvres de nous !

    Le 09/10/2012 à 08h15
      Nous suivre :
      Lecture, sport et repos... Les vacances de Noël de Ségolène Royal

      Lecture, sport et repos... Les vacances de Noël de Ségolène Royal

      logAudience