En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Etrennes, voeux, calendrier... Comment ne pas commettre d'impairs

Amélie Gautier par
le 01 janvier 2013 à 06h00 , mis à jour le 02 janvier 2013 à 09h13.
Temps de lecture
4min
Bye bye 2012... 2013, c'est parti !
A lire aussi
Notre sociétéCombien donner au pompier qui nous vend son calendrier de bébés tigres, au concierge qui a enguirlandé tout le hall ? Que répondre à un sms de bonne année ? Pas de panique, on vous dit tout.

Adieux paillettes, bise sous le gui, coupes de champagne et folles chorégraphies sur Abba ou ce bon vieux Clo-clo. Le meilleur du Nouvel an est derrière nous. 2013, c'est parti. L'heure est aux étrennes et aux vœux, des gestes que certains qualifieront de corvée. Combien donner, à qui écrire : petit tour d'horizons de différentes situations.

1. Mon problème : J'ai trois frères, quatre sœurs, des dizaines de cousins et une cohorte d'amis... Mais pas assez de timbres pour leur souhaiter une belle année avec une jolie carte.

Ma question : Est-il malpoli d'envoyer ses vœux par mail ou par texto ?

La réponse : Non, c'est entré dans les mœurs. Mais attention, pas pour n'importe qui. Tout est fonction de la relation qu'on entretient avec la personne. Il vaut mieux rester dans le protocole avec quelqu'un avec qui on a des relations... protocolaires. Et, puis, pour les personnes âgées, rien ne remplacera la traditionnelle carte. D'une manière générale, une carte de vœux montre à une personne qu'elle tient une place particulière dans notre cœur.

En conclusion : On enverra à Michel, Fatih et les autres, un petit texto bien chiadé. Et surtout pas d'envoi collectif. (Lire aussi : "Pour la bonne année, le SMS est concurrencé")

2. Mon problème : Mardi à 00:07, j'ai reçu un sms de Yann, un vieux copain de fac dont je n'avais pas de nouvelles depuis mars 2003. Son message, un laconique : "Bonne année à toi".

Ma question : Est-il impoli de ne pas répondre à ce genre de vœux ?

La réponse : Alors ça, oui ! Par lettre ou par sms, en principe il faut répondre à tous ceux qui nous ont envoyé leurs vœux. Si vous avez reçu une jolie carte de vœux, mieux vaut répondre avec une carte plutôt que par sms. La vieille règle est de dire que les jeunes doivent écrire en premier aux personnes âgées, les employés à leur patron, etc.

En conclusion : Dare-dare (on a tout le mois de janvier pour le faire !), je vais répondre à Yann un texto du genre : "A toi aussi, quoi de neuf depuis plus de trois ans ?". C'est poli, et puis ça me permettra peut-être de reprendre contact avec ce passionné de coléoptères.

3. Mon problème : J'adore mon chef (voilà, maintenant il le sait) mais voilà bientôt trois semaines qu'il traîne un vieux rhume avec nez qui goutte, éternuement à répétition, et raclement de gorge.

Ma question : Doit-on forcément faire la bise à son responsable hiérarchique ?

La réponse : Non, cela dépend de la culture d'entreprise. Il y a des boîtes où c'est la coutume, d'autre où ça ne l'est pas. Il faut savoir que la culture d'entreprise prime toujours sur la culture en général. Par exemple, il y a des entreprises où c'est très malpoli de vouvoyer les gens parce que ça serait les mettre à distance. En cas de doute, mieux vaut attendre et observer ce que font les autres.

En conclusion : Un grand ouf de soulagement...

4. Mon problème : Comme chaque année, pompier et facteur vont sonner à ma porte pour vendre leur calendrier. Je collectionne ceux des soldats du feu - et pour cause, la caserne de mon quartier pose en tenue d'Adam. En revanche, je raffole moins des chatons de l'almanach des Postes.

Ma question
: Combien donner aux pompiers, facteurs, éboueurs... ?

La réponse : D'une manière générale, on donne de l'argent à tous les métiers de service. A vous de juger en fonction de vos moyens, des services rendus et du degré de sympathie que vous éprouvez pour tel ou tel corps de métier. Sachez qu'en Ile-de-France, les éboueurs n'ont pas le droit aux pourboires : un arrêté préfectoral leur interdit de "requérir quelque gratification que ce soit".

En conclusion : Je vais acheter les deux calendriers entre cinq et dix euros. J'offrirai celui avec les bébés animaux à ma grand-mère. En plus mon facteur est un sacré chic type et son calendrier est toujours bien pratique quand on cherche le numéro du département du Cantal.

5. Mon problème : Mon concierge s'appelle monsieur Michel. Je ne le connais pas vraiment mais c'est vrai qu'il fait un boulot dingue, vous auriez vu les décorations dans ma cage d'escalier, cette année ! Rien que pour ça et sa gentillesse, je veux lui donner un petit quelque chose mais voilà, je ne suis pas Crésus...

Ma question : Combien pour mon concierge ?

La réponse : la coutume veut que le montant des étrennes corresponde à 10% du loyer mensuel. Mais ces vieilles règles ont été établies comme si le locataire était "supérieur" au concierge, ce qui n'est pas toujours le cas. Il n'y a pas de raison que le locataire se serre toujours la ceinture. Donnez donc en fonction de vos moyens. Vous être propriétaire ? A vous d'estimer le loyer que vous auriez à payer et donc l'étrenne que vous pourriez donner.

En conclusion : C'est décidé, je vais donner 60 euros à monsieur Michel. Et, qui sait, peut-être que la pilule de la réparation de ma sonnette cassée depuis la troisième fois, passera mieux...

Pour en savoir plus, lire : Dominique Picard, Savoir-vivre et relations sociales, Collection Que Sais-je, PUF

Commenter cet article

  • veaxjo71 : Les etrennes je ne les donne à mon gardien que si il le mérite ( mais bon, entre nous il est mieux loti que les locataires ! il a sa propre maison individuelle dans la cour des immeubles du groupe , loyer,electricité,eau, payés par la RIVP ) Il a sa maison de campagne, etc ... Il a une vie bien meilleur que la plupart d'entre nous ! Les étrennes au facteur c'est terminé depuis qu'il ne monte plus les recommandés . Les pompiers ne sont pas passés cette année .

    Le 02/01/2013 à 08h54
  • rosedemai01 : +1, une autre Liliane .Bonne année

    Le 01/01/2013 à 10h59
  • liliane46 : Personnellement je n'ai pas d'étrennes sur ma retraite, et je touche bien moins que mon concierge dont je paie déjà le salaire dans mes charges....... donc, pour moi et depuis des années, je ne donne plus qu'aux pompiers, parce qu'eux c'est spécial !

    Le 01/01/2013 à 08h16
      Nous suivre :
      Un singe sauve un autre singe

      Un singe sauve un autre singe

      logAudience